Mea maxima culpa

mea maxima culpa

On va pas se mentir, j’ai des milliers d’excuses à formuler à mes enfants, quand ils seront grands. Je peux vous en fournir une liste non exhaustive.

Pardon à mon fils de lui avoir fait croire que le jardin d’enfants est fermé le dimanche. En vrai, maman est une grosse feignasse, qui a juste pas envie de t’emmener là bas et te regarder 175 fois descendre le toboggan, à l’envers de surcroît.

Pardon à ma fille de lui avoir fait croire qu’un biberon c’est un peu de lait avec beaucoup d’eau. En vrai, j’avais juste oublié de racheter du lait.

Pardon à mon fils de lui avoir raconté que j’avais passé un temps fou à faire ses gâteaux d’anniversaire. En vrai j’ai ouvert deux sachets, mon truc c’est plus la quiche lorraine sans oeufs, ou les pâtes trop cuites.

Pardon à ma fille de lui avoir raconté que Raiponce était venue récupérer son DVD. En vrai, j’en avais juste assez de voir sa gueule.

Mais bon, tout ça ce ne sont que des futilités. Je pourrai assumer tout ça, c’est pas très compliqué. Non, ce qui m’angoisse le plus c’est le jour ou je devrai me justifier du monde dans lequel ils grandissent.

Pardon mon fils, le jour où ils ont remis en question l’égalité tu sais j’avais piscine.

Pardon ma fille, le jour où ils ont remis en cause le droit à l’avortement j’avais compétition de saut à dos de bisounours.

Non, vraiment c’est pas sérieux. Alors voilà. Mes chers enfants, si un jour vous lisez ces mots, voilà pourquoi je m’excuse, ou non.

Je m’excuse de ne pas être là à chaque sortie d’école. Je sais, c’est chiant. Mais vous comprendrez un jour, que pendant que vous sortiez de l’école je sortais de 8h de cours de droit, que je suis en train de courir après un bus, puis un train. Vous comprendrez que je fais tout ça pour vous.

Je m’excuse d’insulter souvent la télé. « Sarko en prison » « Morano vieille pute » c’est pas des choses à dire devant des enfants. Mais vous comprendrez un jour, que tout ça c’était viscéral chez moi, que mon engagement politique était essentiel pour moi. Vous comprendrez que je fais tout ça pour vous.

Je m’excuse d’avoir été parfois absente plusieurs jours. De vous avoir entendu dire « Encore maman elle va à Paris? ». Mais vous comprendrez un jour, qu’aller manifester pour l’égalité, c’était un devoir.  Et que j’avais besoin de repos aussi, beaucoup hein. Vous comprendrez que je faisais ça pour vous.

Je m’excuse si parfois je m’emporte quand vous vous moquez de quelqu’un. Mais vous comprendrez un jour, que ma plus grande fierté de maman est de vous voir traiter tout le monde, même les plus pauvres ou les plus faibles avec le même respect. Vous comprendrez que je faisais ça pour vous.

Je m’excuse de vous interdire de rendre physiquement les coups que vous recevez parfois dans la cour. Mais vous comprendrez un jour, que la pire arme n’est pas le poing mais la parole. Vous comprendrez que j’ai fait ça pour vous.

Je m’excuse de vous mentir tous les jours, ce monde n’est pas beau. Mais vous comprendrez un jour, qu’il n’attend que vous pour l’embellir. Vous comprendrez que j’ai fait ça pour vous.

Je m’excuse de ne pas être la mère parfaite. De vous laisser devant la télé pour pouvoir réviser, de ne pas jouer assez avec vous. De céder sur des bêtises et d’être intransigeante sur d’autres choses. Je me suis souvent remise en question. J’ai souvent eu peur de tout rater.

Mais quand je vous vois grandir, quand je vous vois avec vos différences et vos similitudes, vous arrêter pour parler à une dame sans abri, rire aux éclats pour un rien, rassurer un copain triste, que je sens votre empathie déjà si présente pour ce monde, je me sens fière de moi, de votre père, de vous.

Vous êtes ma plus belle réussite, alors j’espère que vous saurez me pardonner mes défauts et mes erreurs, mes faux pas et mes coups de gueule. Pour ma part, je vous pardonne tout, d’avance et pour toujours.

Publicités

10 réflexions sur “Mea maxima culpa

  1. Ah la la, ça m’en rappelle des choses tout ça 😉 autant de ma propre histoire que de nos premières rencontres !
    Je te le souhaite ce bébé de publicité … Ou pas ! 😉 Dans tous les cas, ce sera le plus formidable des p´tits gars.
    Et puis, tu as bien résumé: en finir avec le syndrome de la mère parfaite et ne pas s’oublier.
    Pour le cododo, on y est encore alors… Mais finalement, on s’en porte tous bien 😀

    • Gaelleaparis je crois que tu t’es trompée d’article :p Chez tamairelatepu on fait pas de cododo 😦 Je t’embrasse !

  2. Je découvre seulement ce blog et je suis déjà ultra fan…
    Cet article est tellement trop bien que c’est l’article que j’aurai aimé écrire tellement il est trop bien…
    Bon, bref, je suis amoureuse de ce blog…bravo pour tout, tout est parfait, tout est mortel, c’est désormais ZE blog pour moi…

  3. Bonjour…enfin bonsoir, vu l’heure. Je découvre au gré de mon surf quotidien ce blog extra ! Vous êtes géniales. Je conjugue mes compliments au pluriel car si j’ai bien tout compris, vous êtes plusieurs, n’est-ce pas ? (ou juste une qui est plusieurs dans sa tête ? :p )
    Et surtout, merci. Merci pour ce billet, si beau, si doux, si aimant. J’aurais voulu l’écrire pour mes petits. J’ai versé ma ptite larme..
    Je vais rester dans le coin, je pense, me faire une petite place douillette pour vous lire 🙂
    A bientôt !

    • Bonsoir 🙂 Effectivement nous sommes plusieurs, bien que nombreuses d’entre nous soient presque schizophrènes 😀
      Merci pour tes mots, qui me touchent énormément.
      A bientôt !

  4. Moi aussi une larmichette est venue naître dans mes yeux à la fin de cet article si touchant et très bien écrit.
    Pour moi c’est cela, la belle écriture : quand avec de simples mots on transmet de l’émotion. Bravo !

    • Pardon, pardon, je n’avais pas vu ton commentaire. Et quel commentaire ! Il me touche énormément, alors merci, merci et encore merci ! Je vais avoir une larmichette aussi rolalala !

  5. Une première a donf ici aussi…jai rever d’un numerobis de magazine aussi et finalement ca a marché, beaucoup plus calme, beaucop plus autonome…allez bon courage!!!!

    • Lolo je suppute (oui j’aime bien ce mot) que ce commentaire s’adresse plutôt à l’article « Les limites du maternage » nan ? Si oui tu t’es trompée de post 🙂 Mais on t’en veut pas et s’il te plait, croise donc les doigts pour moi ! Moi aussi je veux mon bébé de magazine 🙂

Une remarque ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s