Le petit garçon aux allumettes

allumette2

De mon temps (oui je suis née sous Michel Drucker, je vous accorde qu’il est du coup assez difficile de me donner un âge, c’est l’effet recherché) quand on était malade à l’école on avait un panel assez limité de trucs : angine, rhume ou crise de foie. Plus rarement on apprenait qu’untel avait eu l’appendicite ou une pleurésie et c’était l’attraction de la semaine en classe, on se repassait l’information sous le préau avec l’air concerné et entendu « Corinne Fallot du CM2 B a eu l’appendicite dis donc ».

Aujourd’hui chaque fois que j’emmène mon petit dernier (5ans) chez le pédiatre j’apprends qu’il a un « nouveau virus qui traîne en ce moment ». Ces virus, assez veules, prennent des tas de formes différentes et convoquent un nombre certain de symptômes chaque fois plus étonnants, farceurs et imaginatifs.

En cette nouvelle année nous venons d’expérimenter « le nouveau virus qui traîne en ce moment de janvier » : des nausées fort conséquentes, façon -je repeins au geyser les murs de ma maison- mais très espacées pour la blague. C’est-à-dire que tu penses que c’est fini, tu laisses l’enfant se nourrir comme il le souhaite, et ce d’autant plus que tu l’as gardé (contenu) en pleine forme toute la journée dans le salon. Tu patientes 10 minutes à l’issue du repas avant d’aller, enfin, le mettre au lit et là, telle Linda Blair dans l’exorciste, l’enfant tourne la tête de tous côtés  et restitue l’ensemble de son tube digestif à la vitesse de la lumière pendant que son père court chercher, trop tard, une bassine.

Bon.

Ensuite la pédiatre t’indique que oui c’est bien lui le virus et que d’ailleurs il y aura aussi vraisemblablement des flatulences extrêmement nauséabondes associées. Là, tu plaisantes (oui j’aime la galéjade) et te félicites de ne pas avoir à souffrir de ces symptômes.

Jusqu’à ce soir où je vous écris cachée sous une couverture, la main droite occupée à allumer par intervalles réguliers du papier d’Arménie, la main gauche craquant fébrilement des allumettes. ON VA TOUS MOURIR !

Publicités

5 réflexions sur “Le petit garçon aux allumettes

  1. chez moi… vomissements+diarrhée ou forte flatulence = gastro-entérite mais « le nouveau virus du mois » est effectivement l’expression préférée des médecins…
    quand vous gérez une collectivité c’est le pied ce genre de diagnostic O_o « c’est juste un virus madame, il peut aller à la crèche »
    et ben oui comme ça il refile aux autres, l’égoïsme c’est tellement moche ^^

Une remarque ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s