Je compte jusqu’à 3 !

calbute

Quand j’étais jeune et belle (et svelte) et surtout que je n’avais pas d’enfants, j’avais des tas d’avis très inspirés sur l’éducation de ces derniers que je me gardais bien pour moi parce que j’avais déjà remarqué que le « parent » est une espèce particulièrement dangereuse quand il n’est pas attaché.

Je ricanais (sous cape donc) notamment régulièrement des parents invectivant leurs enfants à coup de « Attention je te préviens je compte jusqu’à 3 ! », retenant avec peine un « ben mon pote tu devais pas être une flèche en maths toi dis donc ».

Aujourd’hui je paye tout ça, il y a un karma de la nullipare à qui j’ai envie de donner ce conseil (je vais donc exceptionnellement utiliser le tutoiement pour vous lecteurs, c’est une marque de confiance)  « toi amie nullipare sache que chaque moquerie qui va sortir de ta bouche sur un parent te reviendra comme un putain de boomerang aborigène en pleine tronche quand tu seras parent. Tu ne me crois pas, fais une copie d’écran on en reparle dans 4 ans ».

Ceci m’amène en toute logique à ce matin vers les 7h40 quand je sors hirsute de ma douche et que je me rends compte que le petit dernier qui devait s’habiller tout seul n’a mis que son caleçon. Il a dans l’intervalle découvert l’existence fascinante de la poche de devant du dit caleçon dont l’utilité m’interroge depuis de longues années.
Hilare il me montre que cette poche lui permet de faire sortir et rerentrer et ressortir etc son engin et semble extrêmement content de cette découverte.
Après m’être extasiée la minute réglementaire de cette incroyable avancée technologique en matière de sous-vêtements masculins je me rends compte qu’il est désormais 7h50 et que ça va devenir compliqué.
« Maintenant petit dernier il faut t’habiller, sinon on va être en retard »
« Hé maman hé regarde hinhin hop sorti »
« Oui il faut le ranger maintenant chéri on va être en retard à l’école »
« Hé maman hé regarde hinhin hop rentré »
« Voilà très bien on va prendre le petit déjeuner »
« Sorti hihi »
« ça suffit maintenant tu me saoules on est en retard tu vas rentrer dans la classe seul avec la directrice tu rigoleras moins »
« rentré héhé »
« Je te préviens, je compte jusqu’à 3, 1,2,3 ! »
« Soleillllllllllllllll »
Et le voilà immobile, figé, la nouille exposée au tout venant par la poche kangourou, un bras sur le côté un autre en l’air, façon hiéroglyphe.
J’ai ri que voulez-vous. Et on est arrivés à l’heure, en courant.

Publicités

16 réflexions sur “Je compte jusqu’à 3 !

  1. Propriétaire d’un petit animal de sexe masculin également, je l’envoie partager ses découvertes anatomiques fabuleuses avec son père, au motif que je peux pas comprendre, j’en ai pas. Le Jules prend sa revanche dans le fait que nous avons également trois filles.

    Je sens un potentiel marade de maboul chez ce petit…

    • Alors la découverte était plus technique qu’anatomique et le dit père était déjà descendu préparer le petit déjeuner sinon c’est certainement lui qui se serait chargé de lui expliquer les vertus de la poche (que j’ignore toujours cela dit). Il n’est en effet pas le dernier pour la poilade !

Une remarque ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s