Les mères pourraves, la découverte sensorielle et le coulis

Souvent je me dis que je suis une mère complètement pourrave. Au niveau des « trucs de maman » quoi. Quand je suis tombée enceinte de mon premier il y a six ans, j’ai commencé à fréquenter un forum de mamans. Je me permets de sectariser « de mamans » parce qu’en 5 ans j’ai jamais croisé un seul homme. Et c’est pas faute d’avoir cherché. Bref. Donc j’ai fréquenté un forum de mamans et je suis devenue copine avec d’autres mamans. En se parlant quasi quotidiennement, on a pas mal confronté nos quotidiens, nos habitudes toussa, et je me suis souvent dit que j’étais franchement à côté de la plaque.

Je me souviens des premiers mois de mon fils. Sur le forum je voyais des messages de nanas qui demandaient aux autres de décrire une journée type avec leur bébé.
– alors chez nous le matin, je chante des comptines et je fais des jeux de main, ensuite il fait la sieste en écoutant Bach, au réveil on a un temps de lecture et ensuite il mange. Après ça on fait des activités manuelles, peinture et pâte à sel.
– moi je privilégie vachement les activités sensorielles, jouer avec des grains de riz, découvrir des matières toussa.
– chez nous c’est plutôt expression corporelle, je l’accompagne dans ses mouvements pour qu’il prenne conscience de son corps et de l’espace.

Ouais mais alors le truc c’est que le petit en question là, il a 4 mois. Et perso, à 4 mois, mon fils était dans son transat ou sur le tapis d’éveil, en train de dormir ou dans mes bras. Et c’est à peu près tout. Chez moi, point de patouillage dans les grains de riz ni d’expression créative, de roulage dans la peinture, ou de découverte de la musique à travers le chant des oiseaux. Et quand je lisais ça je me disais que j’étais vraiment naze et que j’allais faire de mon fils un débile profond. Alors j’achetais des trucs de travaux manuels, je lisais des conseils sur Internet, pleine de bonnes résolutions que j’étais, et pis nan. J’oubliais. Et faut avouer aussi que ça me gonflait, et que j’avais un peu la même sensation que si on m’avait demandé d’apprendre le russe à une cuillère à soupe.

Le temps a passé et j’ai repris le travail. En plus j’étais seule avec mon fils, séparée de son père, donc j’avais pas HYPER le temps d’aller ramasser des feuilles d’arbres ou observer les fourmis. Avec mon petit, on écoutait de la musique, mais pas de la musique spéciale bébé, des trucs que j’écoute moi avec des guitares électriques et des gros mots, on jouait au foot, on dansait toussa. Et je voyais sur facebook ou sur le forum des messages de copines et des photos de leurs gosses en train de faire des supers dessins, des colliers de perles ou des théâtres de marionnettes.
Et je me demandais si c’était comme ça qu’on était censé faire et être quand on était une maman. Genre « aaaahhh okééééé…. C’est ça alors que vous appelez être une maman. Oké je vois ».

Alors je rachetais encore des nouveaux trucs, des perles et des feutres, de la peinture à doigts et tout. Et pis nan. Toujours pas. Bon des fois on faisait un peu de peinture. Bah oui. Quand même.
Bon, ok, une fois.

Non mais y a rien à faire, j’y arrive pas. Même maintenant. Ça me gonfle en fait et surtout je vois pas franchement l’intérêt. Enfin, tant qu’on considère son enfant pour ce qu’il est, un enfant, et pas une grosse moule posée là, et qu’on parle avec lui et joue avec lui, je vois pas l’intérêt de le sur-stimuler.
Je me demande sincèrement quel est le bénéfice. A part la fierté de la mamounette quoi.

Non et puis surtout faut avoir le temps ! Et l’énergie ! Moi par exemple (oui, les phrases qui commencent par « moi » c’est affreux mais en même temps c’est l’exemple que je connais le mieux). Donc moi par exemple, présentement telle que vous me voyez, je suis FA-TI-GUEE. Mais vraiment. Je pense pas être plus flemmarde ou molle que la moyenne, et pourtant je suis fracasse. J’ai 3 enfants, je suis en congé maternité, bientôt en congé parental, j’ai un chéri qui fait ce qu’il peut, une maman qui m’aide beaucoup, et pourtant.
Hier par exemple, j’ai fait un cheesecake (oui je sais ça semble n’avoir absolument aucun rapport là comme ça, mais ça va venir). Donc j’ai fait un cheesecake et après je me suis dit comme ça que ça serait une bonne idée de faire un ptit coulis qui va bien pour aller avec. Je regarde dans mon livre de recettes faciles le déroulement pour faire un coulis, et je m’attelle à la tâche. Je mets mes fruits dans le mixeur, j’ajoute le sucre, je mixe, je goûte. Bordayl que c’était sucré ! Donc je râle sur cette recette de merde, je gueule, je rajoute de l’eau jusqu’à ce que ça ait un taux de sucre qui risquerait pas de me tuer. Mon amoureux rentre du boulot, je lui fais goûter en lui disant que queumême je trouve que c’est un poilichon sucré queumême. Ah oui, il confirme, me demande ma recette, je lui dis, et il me dit que j’ai du me planter, spa possib’, c’est pas comme ça qu’on fait le coulis.
Ce matin, quand même, je me dis qu’il faut que je vérifie ça parce que quand même mon mec est cuisinier, il doit savoir de quoi qu’il cause.
Fruits : 500 gr, sucre 20 gr.
Voilà voilà voilà.
J’avais 180 gr de fruits et j’ai donc mis…..180 gr de sucre.
3+8 qui font 25, je pose le 7 je retiens 2.

J’ai donc mis 25 fois trop de sucre. VINGT. CINQ. FOIS. SA. MÉMÉ.
Tout ça juste parce que j’avais pas les yeux en face des trous. Parce que j’ai trois enfants que j’aime à la folie.
Trois enfants qui crient, courent, se fâchent, se blessent, veulent pas se coucher, encore une autre histoire, boire encore un peu, se réveillent la nuit, 3 fois, prennent le biberon, salissent leur couche, se tirent les cheveux, se griffent, se mordent, doivent se lever pour l’école, non pas encore 5 minutes, mettent deux heures à choisir des céréales, non pas celles là les autres, ah et pis non en fait, finalement j’en veux pas.

Alors honnêtement, écouter les bruits de la terre, fabriquer des bijoux en papier mâché, apprendre des chansons de geste en 6 langues, j’ai pas le temps.

Pis de toutes façons j’ai pas envie.

image

Publicités

28 réflexions sur “Les mères pourraves, la découverte sensorielle et le coulis

  1. Les activités manuelles c’est juste … pff ? l’horreur. Je ne fais pas de peinture avec eux ( ou alors dans des cas particuliers) . Très peu de pâte à modeler. Plus depuis qu’une amie a offert au petit de la patarev qui ne sent rien du tout et dont la texture est sympa. Mais je reste une quiche quand je veux leur faire des modèles. Et de toute façon, ils font tout cela à la crèche puis à l’école nan ?

  2. Non mais comment dire… les ciseaux sont toléré depuis 4 mois (l’adorable petit grand monstre à 7 ans). Avant on était tellement fatigué que ramasser les papiers c’était niet (je sais dans les bonne famille c’est l’enfant qui ramasse)…
    Par contre la peinture, on en fait…. à l’école.
    Je me rend bien compte que mon adorable petit monstre de 5 a besoin d’être stimulé et particulièrement sensoriellement. Alors parfois je prépare un atelier (trouver l’idée, le matériel, le moment ça prend déjà 2 jours).
    Je propose, j’installe le matériel et il n’a pas envie !
    De quoi décourager une crevette de nager.
    Et le soir je dis à chouchérichou : « Quelle bonne journée, j’ai fait un atelier coloration de riz. Non, non toute seule, comme ça, pour le fun ! A quoi ça sert ? Euh… à rien ! »

    • Ah ah ! Mais pareil ! Pour la photo de l’article, c’est quand la semaine dernière je me suis lancée dans la fabrication de pâte à modeler. Super activité mère/fils du mercredi. Sauf que lui il a dit « euh….. Nan…. J’ai pas tellement envie ». Okéééé..

  3. Je fais des gâteaux quand c’est moi qui ai envie d’en manger. Ici, la pâte à modeler, ils y jouent tout seul et j’aime les jeux comme ça. Quand ils font des Lego, je m’allonge comme une larve au milieu de la pièce au lieu de construire avec eux. Bref, être maman est pour moi la définition d’être crevée et de manquer de temps mais ça me plait, mes enfants ont l’air heureux et c’est ce qui compte pour moi. (et s’il vous plait, ne m’offrez plus jamais de gros sceau de Playmaïs car ici, ils y jouent tous seuls en léchant les boules au lieu d’utiliser l’éponge. Trop de risque de devoir encore essuyer les quarante coupelles d’eau qui tombe au sol).

  4. Je crois que mes mômes (pour certains d’entre eux j’en suis sûre) n’ont jamais fait de peinture avant d’aller à l’école (à 4 ans, donc). Bon ils se roulent par terre dans le jardin, donc les feuilles mortes (scratch scratch) et les fourmis (aïe!) ils savent ce que c’est a priori, ouf!
    Je favorise l’AUTONOMIE moi Madame!

  5. Oh ! J’ai le sourire aux lèvres 😉 ! Mais qu’il est sincère, beau et vrai cet article. Il faut aussi se dire que les forums et blogs parentaux ne reflètent pas forcément toute la réalité…
    Et j’ai ri (beaucoup) pour le coulis… désolée mais ce genre de boulettes me fait vraiment marrer ! L’autodérision j’adore.
    Et je pense que du moment que l’on est en accord avec nos principes et mode d’éducation, que l’on est serein avec ça, les enfants le sont aussi !

  6. Merci pour ce billet qui m’a bien fait rire.
    Avant j’avais plein d’idées de ce que je ferai le jour où j’aurai des enfants, mais c’était avant parce que maintenant complètement débordée, je tente de m’adapter pour faire au mieux, et mes filles semblent épanouies alors, où est le mal?!!!

  7. Ouuuf !! Déjà que je suis une tata feignasse de la mort (ouiouioui je te fais soixante mille coeurs pour que tu les colorie mais c’est tout hein je veux regarder ma fichue série tranquillou) alors je m’imagine mère indigne et feignasse tout pareil. Genre oui mon chéri apporte moi la télécommande, mon portable, le kinder qui est pour moi. À force de tombera sur des blogs de maman-parfaite-connasse, je me disait déjà que je ne saurais pas être à la hauteur. Et je vous ai découverte..vous m’avez redonné foi en la vie mouhaha !! Merci et bonne continuation !!

  8. Pour ma première, j’ai tenté. Enfin quand elle était en âge de patouiller quoi (pas à 4 mois : dodo – transat – comatage) surtout les activités manuelles (peinture pâte à modeler) parce que bon j’avais le temps (chômage) et les journées sont souvent longues. Maintenant qu’ils sont deux, la peinture on l’a fait une fois pendant l’été dehors sur l’herbe sur un grand drap (sinon c’est à l’école ou à la crèche ça salit moins), la pâte à modeler ça me gonfle, ils y jouent tous seuls. J’aime pas les comptines et ils adorent Cats on Tree et Bruno Mars !! Je m’impose plus des jeux qui me saoulent car ils voient vite que je m’amuse pas vraiment. J’aime bien cuisiner avec eux aussi !! Mais là aussi faut faire gaffe aux proportions !!!

  9. Il est vrai que lorsque l’on consulte les différents forums des super mamans, elles font toujours pleins de choses… Mais est-ce qu’elles travaillent toute la journée ? Je doute !! Moi, avec mes horaires de fada (8h-18h30), je suis désolée mais le soir quand je rentre, ouste à la douche, hop dans le pyjama et zou au lit les petits monstres… (j’en ai 2 de 3ans 1/2 et de 7 ans, des p’tis gars). Et puis le WE , j’ai autre chose à faire que de faire de la peinture, des coloriages ou bien d’autres activités… Non, il faut s’occuper du ménage, de la lessive, du séchage, du pliage du linge, des courses, du canapé (traîner un peu dessus ne fait pas de mal ;))… Bref une vie de maman, n’est-ce pas? Alors les activités manuelles, je les laisse à la maîtresse (à elle et à l’Atsem de ranger après tout le bazar…)… Moi aussi je voulais faire tout ça, mais j’ai pas assez de bras !!!
    Au fait, j’adoooooooore votre blog !!!

  10. mouhahaha, le coup du coulis ça me rappelle mon brownie de l’autre jour
    je sais pas ce qui m’a pris, j’ai pas mis les blancs d’œufs (enfin si je sais, j’ai préparé mes ingrédients comme pour la crème anglaise faite juste avant : jaunes dans le bol, blancs dans l’évier)
    bah ça marche pas pour faire un gâteau lol

  11. nous a la maison c pareil , les jeux de societé , la pate a modelé etc ben y a pas pour les numero 5 et 6 ( 10 et 9 ans ) pourquoi ben parce qu au bout de 30 sc , oui oui 30 sc , c la 3eme guerre mondiale !!!!!, bébé lui numero 7 ( 2 ans ) est tellement stimulé par les grands pendants les vacances et le soir apprécit le calme de ne rien faire , d etre juste avec maman , le bonheur

  12. Merci merci mercimercimercimerci pour cette barre de rire… Seule avec ma fille, ben je fais c’que j’peux, quand jsuis pas fracassée… Et elle va bien. Et moi aussi finalement! 🙂

  13. Pingback: Ma normalitude | Les moukraines à la glaviouse

Une remarque ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s