L’estime de soi sur les étriers

estime étrier

J’avais une gyneco femme à l’adolescence. Elle était sèche comme un coup de trique. Elle ne mettait pas à l’aise. Il y avait un côté chirurgical dans son approche du patient. Pourtant je ne venais pas pour me faire opérer. Juste me faire prescrire la pilule et vérifier que tout était « bien en place ». Elle venait me chercher dans la salle d’attente, toujours à l’heure, serrée dans son petit tailleur, tirée à quatre épingles.

J’arrivais dans son cabinet, j’avais à peine le temps de m’asseoir qu’elle me lançait un laconique « déshabillez-vous ». Et c’était parti pour les étriers.

Nous n’échangions quasi pas un mot. Le minimum syndical. Je me suis toujours demandé pourquoi elle avait choisi ce métier. Sa passion pour les ovaires sans doute, eux au moins n’essaient pas de te parler.

Mon gyneco à l’inverse te met super à l’aise. Ce sont des copines qui me l’ont conseillé, un peu comme on se refile une bonne adresse de coiffeur. Au début, un homme, j’étais pas super emballée. Et puis je l’ai rencontré.

Il y a toujours minimum trois personnes qui attendent avant toi dans la salle d’attente. Tu fulmines. Il débarque. Et tu oublies direct que t’es énervée. Il a la cinquantaine bien tapée. Il est décontracté. Il est obstétricien aussi, ce qui m’a tout de suite rassurée. Des poils grisonnants dépassent de sa blouse blanche. La photo de ses deux fils est accrochée derrière lui. Il inspire confiance. Il prend des nouvelles. Il fait des blagues et finit par lancer un « bon allez, à poil ».

Tu te déshabilles en poursuivant la discussion le plus naturellement du monde. Il te tripote un sein. « Vous êtes partie en vacances ? ». Puis l’autre.

« Allongez-vous ». Le fauteuil est froid.  C’est le moment tant redouté des étriers. Tu sais que le gars va avoir la tête à 12 cm de ton anatomie. Tu te mets à douter de la date l’efficacité de ta dernière douche. T’oses pas le regarder, tu fixes le plafond, t’essaies de penser à autre chose.

Et c’est à cet instant où l’embarras est à son comble qu’il a le chic pour te détendre avec des commentaires improbables :

« Bravo pour vos ovaires. Ils sont magnifiques ».

« Contractez-un peu… Encore… Oui c’est parfait. De toutes les façons le mieux pour la tonicité, c’est d’avoir une activité sexuelle régulière ».

« Oh mais dites-donc, elles sont superbes ces sécrétions, vraiment bravo, belle qualité. »

Et là, tu te surprends à te sentir fière de tes sécrétions.

Tu n’y avais jamais pensé avant mais c’est chouette quand même. T’as peut-être foiré ta présentation devant ton client, mais n’empêche, t’as des super sécrétions.

C’est con, tu ne vas pas pouvoir en parler autour de toi.

Mais quand tu sortiras du cabinet tout à l’heure, tu marcheras la tête haute, habitée par ce nouveau sentiment de fierté.

Publicités

11 réflexions sur “L’estime de soi sur les étriers

    • Je suis bien d’accord. Un bon gyneco, c’est comme un bon garagiste, c’est pas facile à trouver !

  1. MDR !! Le mien est le sosie de Dr House, il est un peu pareil que le tien de la manière dont tu le décris : la cinquantaine, grisonnant, prévoyant, toujours en retard, prend des nouvelles… Mais moi j’ai les boules car il ne m’a jamais félicité pour mes sécrétions ou quoi ou qu’est ce… Enfin si pour les deux beaux bébés que j’ai eu « avec lui » !!

    • Si ça se trouve on a le même. Quoi qu’il en soit je te conseille de poser la question négligemment lors du prochain RDV : « au fait, vous en pensez quoi de mes sécrétions ? »

  2. Dis donc je me demande si nous ne partageons pas le même !!?
    Autre similitude j’ai avant « mon gygy » aussi testé une madame toute sécos (celle de ma mère en fait, quand on st un jun fille on fait au plus simple parfois et ce n’est pas le mieux)
    Félicitations hein 😉

Une remarque ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s