Le chef de famille

le chef de famille

La semaine dernière j’étais en déplacement pour mon boulot, à 2h de TGV de chez moi. Le téléphone sonne, un numéro que je ne connais pas, j’aime pas, mais je réponds “Oui vous êtes la maman de petit dernier ? Le docteur souhaite déplacer le rdv de midi à 16h”. C’est comme ça que j’apprends en même temps que petit dernier est malade, a rdv chez le pédiatre, mais ira plus tard que prévu et qu’il faut que je rappelle mon mec qui est celui qui a pris rdv…

Pourquoi cette anecdote anecdotique ? Il y a 2 ans avec mon amoureux nous regardions la 1ere saison de Borgen (ouais on fait des trucs de fous) et là devant le couple Nyborg, il me fait cette proposition : “T’en as marre de ce congé parental forcé ? Tu veux bosser sans qu’on file tout à une nounou ? Moi j’en ai ras le bol, tu veux qu’on échange ?” J’en aurais chialé. J’ai adoré m’occuper de notre bébé, mais j’ai failli mourir de solitude et d’ennui pendant cette dernière année d’inactivité forcée parce que la maternelle ne prenait notre fils que de 8h20 à 11h20 pour défaut de propreté, de place, de “il est de fin d’année”, de signe zodiacal chinois, de trou dans la couche d’ozone ou que sais-je encore.
Nous avons donc échangé, il a quitté son travail, j’ai repris le mien. Il s’est remis aux Lego et clairement au bonheur.
Dans cette nouvelle vie j’ai découvert 2 choses essentielles. La première c’est qu’il est infiniment plus simple de travailler quand l’autre est “au foyer” : pas d’angoisse de l’enfant malade, rien à foutre que tu me colles des réunions après 18h-je peux venir, pas de regards entendus, pas de faux prétextes bidons pour pas être augmentée et j’en passe.

Et j’ai aussi découvert le cumul des mandats. C’est, vous l’aurez compris, mon amoureux qui emmène et va chercher nos enfants à l’école, c’est évidemment aussi lui qui va les récupérer s’ils sont malades, qui se tape les sorties scolaires, les rdv avec l’école proposés à 14h45 (le jeudi), qui sait où est encore passé ce putain de carnet de santé…
Seulement voilà si pour nous c’est clair ET simple, pour 90% de la société qui nous entoure c’est nécessairement un malentendu.
Qui reçoit les appels de la directrice de l’école (qui me voit un jour par an à la kermesse que j’essaye désespérément de sécher sans succès) dés que petit dernier mange le béton ou a de la fièvre ? : moi, maman
Qui reçoit donc les appels du cabinet du pédiatre où je ne suis pas allée depuis 2011 ? : moi, maman
À qui demande t’on en vacances chez nos parents de préparer les repas des enfants ? : moi, maman
À qui confie t’on d’un air très préoccupé que “tout de même quelle image vont-ils avoir de leur papa qui ne travaille pas ?”, moi maman à qui on n’a rien dit de tel quand ma pause professionnelle de 3 ans m’a coûté un super poste que je n’ai jamais retrouvé.
De qui parle t’on comme d’une femme “qui doit porter la culotte pour l’obliger à rester à la maison le pauvre” ?  : moi, maman et un peu salope castratrice en prime.

Cela fait un certain temps que nous avons renoncé à expliquer que c’est un choix de vie, qu’il nous plaît, que nous le vivons chacun et ensemble comme un soulagement. Un moment aussi que lui répond que “bien sûr il faut qu’il réfléchisse à son futur professionnel”, que je lui invente quelques activités périphériques pour qu’on me foute la paix, comme si sa virilité se mesurait à l’aune de l’argent qu’il rapporterait au “foyer”.
Nous sommes le chef de famille, et un des plus chouettes que je connaisse.

Ps : le prochain, la prochaine qui utilise encore l’expression “porter la culotte” je préviens que j’ai toutes les capacités physiques nécessaires pour lui faire bouffer la mienne.

Publicités

48 réflexions sur “Le chef de famille

  1. Beau un homme qui accepte aussi volontiers cette place non prévu dans la société. Que les stéréotypes ont la vie dure et que les gens sont nazes… L’homme est plus démonstratif que moi en public et j’ai déjà eu des remarques d’étonnement poli, parce qu’un homme qui change des couches, qui donne le bain et qui joue avec ses enfants « c’est pas commun ». Réponse type « c’est un père, pas un donneur de sperme »

  2. Dans le même genre, j’ai moi aussi une anecdote anecdotique. Le plombier est venu déboucher un conduit dans notre buanderie. Avant de partir, alors qu’il discutait avec mon époux, il m’interpelle :  » vous allez pouvoir refaire des.machines à laver madame !  » Ce a quoi j’ai répondu :  » parlez en à mon mari, c’est son domaine.  » Il n’a toujours pas récupéré sa mâchoire.
    Je lui pardonne car c’est un super plombier. 😉

  3. Font chier les gens. Ah non c’est pas moi qui ait planté les fleurs dans le jardin, je déteste ça. Non non, la main verte c’est pas moi non plus, c’est DD. Moi, un cactus perd ses épines en me voyant passer. CHui à la maison, mais non c’est pas moi qui vais repasser SES chemises !!
    J’ai mon cousin qui a aussi arrêter de bosser pour s’occuper de sa tribu de filles, et j’adore ça moi !!

  4. Raaah voilà je me suis énervée toute seule (lol) en lisant ton billet.
    Ils font vraiment chier ces gens avec leur stéréotypes à la noix (et encore je me contiens hein).
    Je n’ai pas d’enfants (je vous passe les « mais enfin pense à ton âge », « t’as pas envie de poupouner? », c’est ta gueule que je vais poupouner t’vas voir), j’ai un chéri adorable et un bébé chat d’amour.
    Mais déjà les réflexions des gens bien-pensants débiles me fatigue.
    OUI, je n’aime pas faire la cuisine, je n’aime pas jardiner, je n’aime pas repasser et je n’aime pas ranger les courses…Et alors ??
    Je fais plein d’autres trucs supers bien, genre des blagues pas drôles, je m’occupe des papiers (ça j’aime bien), le ménage (des fois ça me détends ouiouioui), acheter des fringues, mettre du vernis, glander devant la télé, lire des tonnes de bouquins, manger des kinders, câliner mes amours, aller manger chez mes parents et dessiner des coeurs pour mes neveux et nièces.
    Mon chéri ,lui, adore cuisinier, faire pipi assis sur la cuvette, ranger les grosses courses, mettre la table, passer l’aspirateur et la serpillière.
    Oui on assume, on vit bien, on rigole, on s’aiment.
    J’ai la possibilité de demander autre chose à la vie, de réaliser mes rêves et mes projets et plus tard d’avoir une famille. Quand je le voudrais. Et pas avant.
    J’ai un boulot, j’ai mon permis, le droit de vote et j’ai la caboche plutôt bien remplite (quand je veux hein sinon c’est le désert de Gobi en plein hiver mouhahahaha), je pense avoir le droit d’accéder à un minimum de confort dans ma vie, de faire ce qui me plaît, de profiter d’être encore en bonne santé pour profiter de la vie à mort (haha blague dpourrite), de choisir de penser à moi en rentrant de ma journée de boulot sans me faire assaillir par des obligations et du stress.

    Et si ça ne plaît pas à certains…Bah la sortie est par là. Merci et au revoir.

    J’ai quand même assisté à une discussion très intéressante entre un mec et sa nana (environ 25 ans les deux) : lui qui disait « vas-y met la un peu en veilleuse, tu vois l’évier là-bas, vas te mettre à la vaisselle ça nous fera des vacances » et elle qui essayait, incroyablement gênée, de faire passer ça pour une blague. Parce que oui. Il lui parle comme ça. En tout cas devant des amis, devant leurs famille. C’est incroyablement triste et surtout pour moi, révoltant.

    Et ce n’est qu’un exemple parmi d’autres…

  5. Si ma nana me propose de devenir père au foyer le jour où l’on aura un bébé, même si on doit se serrer la ceinture je signe des deux mains! 🙂

    • Alors j’avoue que oui c’est un choix de vie qui demande à oublier certains trucs que permettent deux salaires. Et qui n’est du coup pas possible pour tous je suis bien consciente de la chance que nous avons pour ça. Tu nous tiendras au courant ?

  6. Bon moi vendredi je suis allée boire des bières avec une copine, et quand je demande au Jules s’il est dispo pour que je prenne un samedi off, il me répond « cool, les enfants rien que pour moi! ». Ceci dit, #lesgens me critiquent MOI de bosser, et pas lui, au lieu d’élever nos enfants avec les poules à la campagne. #lesgens

  7. De toute façon, quoique l’on fasse dans la vie, il y en aura tjs un ou une pour donner son avis (qu’on n’a paaaaas demandé!). Si les gens pouvaient s’occuper de leurs affaires seulement! J’aime votre façon de vivre en tout cas!

  8. Mais c’est la semaine de saint connards ou quoi????
    Sérieusement entre les mecs qui tripotent les nanas dans le métro, elles en font un billet et se font cracher au visage
    Des momans qui s’éffeuillent et se font malmener par le public
    Des trou du cul cul qui jugent le choix de parents qui font primer la famille avant la carrière et la vous..
    Mais qu’est ce que ça peut leur faire à ces gens, et c’est quoi leur vie à eux pour qu’ils se permettent d’avoir des jugements aussi nazes sérieusement???
    Il y a un proverbe que j’adore qui est celui ci « avant de regarder la paille dans l’oeil de ton voisin, regarde la poutre qui est dans le tiens »
    Quelle bande d’aveugles, ce sont..Si vous êtes d’accord, que ça roule pour vous, qui est à la maison, mais ça regarde personne!
    C’est votre choix et il est plus que respectable, vos enfants seront fiers d’avoir une une famille si moderne, vous pourrez le dire aux rétrogrades qui vous regardent de travers..
    De la connerie de haute voltige qu’ils bouffent tous les matins..
    Ah la la la les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait!
    Une super belle continuation pro a vous et plein de trop chouettes constructions de ptites briques allemandes et autres à votre chéri^^

  9. Non mais grave !! (ouais t’as vu je suis la reine de l’argumentaire sophistiqué et développé aussi des fois !)
    Attention à ta proposition concernant la culotte des fétichistes (ben y’en a peut être qui lisent ici !!?) pourrait te prendre au mot 😉

  10. Juste une question: est-ce qu’il gueule quand tu laisses traîner tes chaussettes sales dans le salon?… beau choix en tous cas, j’en connais plus d’un qui rêveraient d’être à la place de ton homme…

  11. les gens aiment « juger ». L’essentiel est de se sentir bien dans les choix familiaux qui ont été faits ! Longue vie aux pères et mères au foyer (sans distinctions aucunes ;-))

    • C’est clair que pour lui sa mère aime aller travailler, ce qu’elle fait, et qu’il en gardera, j’espère, l’idée que c’est un truc valorisant quand tu peux le choisir. Mais pas plus que le choix de son père de s’occuper de lui et de son frère et d’en être heureux 🙂

  12. Waouuu j’adore ce billet.
    C’est grâce à papacube que je vous découvre.
    J’adore.
    Ici le papa n’est pas au foyer, moi oui.
    Mais des fois je me demande si ce n’est pas l’inverse tellement il fait beaucoup/tout à la maison.
    Ici il ne veut pas échanger le congé parental, bon en même temps il est vrai aussi qu’il n’a pas ma paire de seins à lait 😉 😛
    Mais après.
    Beh non.
    Mais en même temps il est déjà tellement papa, mari et homme au foyer que beh cela ne changerait pas grand chose (enfin si les sous mais c’est tout).

    Et oui un grand ras le bol de la société et de ses préjugés à la noix.
    Au foyer n’est pas réservé à maman, tâches ménagères non plus, cuisine, amour, enfants non plus.
    Nan mais oh.

    Ras la casquette du « faut faire ci ou cela sinon pas bien »
    Beh ici les gars jouent aussi à la poupée, aux voitures roses de leur soeur et la petiote au sabre laser des grands, elle essaye de faire pipi debout (euh pas top ça par contre), se bat comme un gars et alors ???????!!!!!!
    Chéri fait mieux les crêpes que moi, les devoirs, le linge.
    Beh ouais.
    Et TOC.
    Pis en plus on en a 4 et on a même remis le couvert après un handicap génétique.
    Hannn les inconscients…
    Oui bem crotte les gens

    Merci pour ce billet en plus si bien écrit 😉

      • Merci 🙂

        Beh paradoxalement les gars le font tous assis ici aussi.
        Y a que ma tiote qui tente le debout.
        Euh le cône on va oublier lol ;-). C est déjà une victoire qu elle aille enfin aux wc.
        Elle hurle quand il y a des wc avec bloc ou pastilles désinfectantes, elle en a peur. Alors le cône je n ose imaginer 😛

        En tous cas longue vie à ton blog.
        Et merde aux cons 😀

  13. Ces derniers temps sur la toile, je ressentais beaucoup de colère de la part des mères au foyer qui réclament davantage de reconnaissance. Je ressentais une espèce de jalousie envers ces pères au foyer dont on dit tant de bien, qu’on acclame en disant que c’est super, bravo !!!
    Votre billet nous montre un autre aspect du congé parental pris par les pères et des mentalités qui ont encore du mal à bouger alors merci !

  14. Je rêve secrètement qu’il y ait un prochain… Juste pour le plaisir que tu nous racontes ce formidable épisode : « le jour où j’ai fait bouffer ma culotte à un con » 😀

  15. Je vous comprends parfaitement, car nous avons fait le même choix lorsque notre premier enfant a eu 1 an. J’ai essuyé les remarques de ma propre famille qui prône l’égalité des sexes ( « Mais il te vole ton rôle de mère !!!  » « Comment ton fils peut-il être équilibré si tu n’es pas là tout le temps pour lui ? » ), du reste du monde et lui a vaillamment souri à toutes les observations débiles qu’il a pu avoir durant son congé parental.
    Je suis très fière de mon conjoint, et j’enrage contre cette société qui nous enferme encore dans un schéma qui n’est pas obligatoire.

    Mka, je me permettrai de vous emprunter votre réponses si juste  » c’est un père pas un donneur de sperme « . Je regrette juste de ne pas l’avoir connue plus tôt ! 🙂

  16. Merci pour ce super billet!!!
    Marre des préjugés des gens!!! Punaise qu’on nous laisse faire comme on veut!! J’ai effectivement pris des congés parentaux pour mes 2 filles mais pas peur de dire que pour la dernière, je n’avais qu’une seule envie: reprendre mon boulot!! Pas peur non plus de dire que oui c’est mon mari qui fait la cuisine car c’est pas mon truc et que c’est lui qui gère le compte en banque et la paperasse en générale! Il fait aussi le ménage tout autant que moi et n’as pas le choix que d’enmener et d’aller chercher les filles à l’école (pas compatible avec mes horaires de boulot) mais il en est très content!! Les hommes changent et il serait bien que la société en face autant!!!

  17. Hé mais c’est tout comme chez moi 🙂 Eh oui je travail et zhomme reste à la maison pour s’occuper de nos loulous (4 comme même il a du courage 😉 ) mais il adore et moi j’adore travailler et comme j’ai une grande g…… ceux qui se sont permis de juger notre choix de vie se sont fait remettre à leur place et d’ailleurs je ne reçois plus aucun coup de téléphone pour les enfants en même temps quand tu leurs dit qu’ils sont vieux jeu ça les calme 🙂

    • Bonjour Hélène,

      Ton commentaire (très sympa) contient une impropriété que je rencontre de plus en plus souvent. Comme nous sommes chez les moukraines (qui écrivent particulièrement bien), je suis obligé de t’informer (sans méchanceté ni moquerie, juste pour que tu saches que c’est une erreur) que « comme même » ne veut rien dire. Tu veux dire « quand même ».

      Paf (président de l’amicale pour l’éradication des « comme même »)

  18. Bonjour,
    Je suis étudiante en première année, pour un cours de sociologie je fais une enquête sur les pères au foyers.
    Je cherche un papa au foyer pour un entretient anonyme et enregistré sur l’ile de france.
    Si quelqu’un est intéressée par partcipé à cette enquette, vous pouvez me contacter à ce mail : elise.courtecuisse@yahoo.fr
    Merci d’avance

Une remarque ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s