Un zèbre à la maison.

490258

A la maison nous avons un zèbre, si si je vous jure.

Il est propre, fait ses besoins aux toilettes, mange à table avec nous, dort dans son lit (bon, il parle en dormant par contre), nous fait des câlins. Un chouette zèbre. De 8 ans. Mon Zèbre, c’est mon fils, mon ainé. Vous ne savez pas ce qu’est un enfant-zèbre ? Une jolie définition sur ce site : http://www.zebras-crossing.org/doku.php?id=articles:zebre

En gros mon enfant est précoce, EIP, HQI, HP (*) etc… Je dis ça sans prétention aucune, sans une once de fierté, non ce n’est pas génial, non je ne le crie pas sur tous les toits et je ne porte pas de t-shirt avec l’inscription « mon fils est trop intelligent et je vous emmerde ».

Un enfant précoce ce n’est pas simple, ce n’est pas la joie. C’est sur que c’est chouette de voir son enfant s’intéresser à des tas de choses, avoir un humour à se taper le cul par terre, l’entendre si bien s’exprimer, le voir faire des projets, des constructions que je serais incapable d’imaginer ou faire…Mais si seulement ça pouvait s’arrêter là. Mais non.

Un enfant précoce c’est déjà lui dire sans cesse de ne pas se vanter (même s’il ne le fait pas, on sait jamais) parce que les gens le prennent pour un prétentieux alors que ce n’est absolument pas le cas. C’est calmer des angoisses absurdes ou fondées. C’est discuter, énormément, beaucoup, tout le temps. C’est lui expliquer que parfois la vie c’est comme ça, qu’il ne peut pas sauver la veuve et l’orphelin, ni résoudre toutes les injustices du monde et de sa classe.

On a commencé à se poser des questions alors qu’il était tout petit. Genre 18 mois/2 ans. Oui oui. Il était déjà « à part ». On a même cru longtemps qu’il était autiste. Léger hein, mais autiste.

 Ce petit bonhomme qui retenait des trucs improbables. A 2 ans, je l’avais dans les bras et il m’a dit « Ah! Là y a écrit Philips! »… Voilà, j’avais cette cafetière depuis des années, je n’avais jamais remarqué que c’était une Philips, lui oui. Il reconnaissait les logos, les marques en 1 secondes et demi.
Il aurait fait un super vendeur chez Darty ou chez un concessionnaire de bagnoles.

Il rangeait toujours tout du plus petit au plus grand, toujours bien aligné. Retenait qui chantait cette chanson, faisait des constructions de malade avec des cubes en bois et rapidement avec des Legos. Enfin, il construisait avec tout ce qu’il pouvait trouver.  On lui avait acheté un jeu de croquet en mousse (dit comme ça peut ça paraître drôle) et bien lui, au lieu de jouer avec, au croquet par exemple, il s’amusait à fabriquer des vaisseaux. C’était son obsession ça, les vaisseaux. Même avec des tangrams, dont il était censé faire des lapins, des grenouilles et autres animaux cubiques, beh non. Des vaisseaux.

Tout doit  être parfaitement symétrique. Il y a un côté maniaco-maniaque. Il a toujours joué seul dans son coin (avant que son frère naisse et qu’il soit en âge de se disputer de jouer avec lui.) Il arrivait même qu’on l’oublie. Tellement sage, tellement silencieux.

Il n’aimait pas tout ce qui était nouveau. Mon super doc nous avait dit qu’il était « néophobe ». Peur de la nouveauté quoi. Moi qui suis « olivenoirophobe*  »  je me trouve hyper chiante mais là c’est quelques crans au dessus. Par exemple quand la saison changeait et qu’il fallait changer de chaussures ce n’était pas possible. Donc il gardait des baskets alors qu’il faisait super chaud, ensuite on finissait par lui mettre des sandales, mais à un moment donné, il recommence à faire froid, et repasser aux chaussures fermées était un calvaire. Il y a des vêtements qu’il n’a mis qu’une fois, en faisant des crises abominables, et qui ont fini par rester dans les placards. Rien ne se passait normalement. Je vous passe les récits sur les repas hein.

Un jour, en plein été, on se promenait en ville et il ne voulait pas retirer son gilet. Vous imaginez la tête des gens ? Un zèbre avec un gilet fermé jusqu’au museau, en plein après midi d’un beau juillet Vauclusien, 40° degrés à l’ombre.

Tout est « tellement » dans l’extrême avec lui. Tellement d’amour, de sagesse, de calinage, de discussions. Tellement d’angoisses, tellement de rires, tellement d’émotions…Tellement de tout, tellement de lui.

C’est ça les premières années de vie d’une bestiole comme lui… Et encore à ce moment là on avait pas encore tout vu !

10154907_10152293484836544_2127860619964039512_n

Ci-dessus, mon zèbre de pres’ quatre ans et son vaisseau en « croquet de mousse ».

***Lexique: ***

* EIP: Enfant Intellectuellement Précoce / HP: Haut Potentiel /  HQI: Haut Quotient Intellectuel. *

* Olivenoirauphobe: Une trouille sans commune mesure et sans retenue contrôlée des olives noires. ON NE RIGOLE PAS. C’est pas facile à vivre je vous promets.

Publicités

20 réflexions sur “Un zèbre à la maison.

  1. Propriétaire de plusieurs zèbres, je dis souvent qu’ils nous obligent, nous, à nous dépasser en tant que parents. Et quand je suis dépassée quand même, ça m’arrive, je me dis que certes, c’est pas simple, mais tellement plus que des enfants qui ne dépassent pas la table de 2 à 15 ans. Ca existe aussi (chez ma cousine notamment), et moi, perso, je trouve ça bien plus dur. En termes d’avenir, notamment.

    • Ah c’est évident que c’est « un moindre mal » et que je préfère le voir comme ça plutôt que que de galérer scolairement. Il a une ouverture d’esprit qui est géniale et j’adore ça. Mais ce que j’essayais de dire dans l’article c’est qu’il y en a beaucoup qui pense qu’on est hyper fiers, que c’est trop bien, limite on a de la chance. Certes, mais c’est pas QUE ça. (on l’a vu avec les réactions de la famille quand la précocité a été diagnostiquée…)

      • Je comprends tout à fait ce que tu veux dire. Un jour, une maman dont le fils a de gros, gros soucis (pas que scolaires) m’a presque reproché que ma fille saute une classe tandis que le sien redoublait. Pour les autres, il est évident que nos zèbres sont une chance insolente. Pour nous, c’est plus subtil. Ce n’est pas la même souffrance, bien sûr. C’est un challenge. A l’instit’ qui s’en désintéressait totalement, j’ai dû rappeler qu’elle avait autant besoin de son attention que d’autres. Mais c’est un challenge pour eux aussi, parce qu’ils bousculent tous les pré-établis.

        • C’est exactement ça!
          Pour l’instit, cette année on a beaucoup de chance, (il est en CE2) parce qu’elle a déjà eu plusieurs éléves « comme lui » dont un qui était vraiment vraiment au delà de la précocité. Donc elle sait comment le gérer, comment gérer les autres vis à vis de lui.

  2. Les vaisseaux en tangram, les constructions symétriques pour tout, les trucs alignés dans l’ordre, le jeu solitaire, la mémoire photographique imparable, un vocabulaire pour le moins atypique… j’ai le même à la maison. D’ailleurs, quand ils se sont rencontrés, ça a plutôt accroché.

  3. J’aime pas les olives noires. Mais je n’en ai pas peur.
    Très beau texte qui souligne bien les complexités des êtres un peu à part.

    • Avant je n’aimais pas ça. Et un jour j’en ai mangé une sans faire exprès. Depuis ma vie est un calvaire! 😉
      Merci pour le texte! Et encore, j’ai essayé de résumer, il y aurait tant de choses à dire!

  4. Bon courage… à lui. C’est pas évident, jamais. Ca le devient pas. Mais il reste au moins les passions, qui canalisent. Bon courage à vous un peu quand même aussi!

    • Merci! C’est le premier truc que auquel j’ai pensé quand il a été « diagnostiqué », que ça ne serait jamais évident pour lui. Et oui, les multiples passions l’aident beaucoup. Il a commencé le conservatoire de Piano cette année et ça l’a transformé.

  5. C’est drole … je reconnais mon garçon, mais un cran au dessous, dans tout les points. Il doit être un petit peu zébre …

  6. MERCI ! Pour ce terme de « zèbre » que je ne connaissais pas et qui me va bien ! Mon ainé est donc zèbre ascendant grande bouche . Depuis tout petit on nous parlé ‘éventuel précocité…bon . Après moult tergiversations nous avons fini faire un bilan (résultat du test hier tiens !). Il est bien zébre, et particulièrement dans un domaine (langage) où il est clairement très zébré. Bref, comme toi je sait ce qui se vit pour nos Loulous.
    Bref(re ), ce billet m’a bien plu.

  7. Quand ton enfant à trois ans ne dessine que des lettres et des chiffres au lieu de faire des monsieur patate comme tous les autres. Qu’il se complaît dans la solitude et ne recherche pas les compagnie de ses congénères … Ouais, je vois. Les trucs symétriques aussi !!! Cela on pensait que cela venait de nous (les maths tout ça).
    Ceci dit le notre n’est toujours pas testé, on a juste signé l’accord. On verra. Tant qu’il a l’air épanoui, rien ne presse.
    On a donc fait une demande pour la CHAM. Là aussi on verra. Je te raconterai 😉 … enfin s’il est accepté.
    Bon sinon, en vrai c’est sympa un zèbre à la maison, pour te faire les calculs compliqués, avoue 😀

    • Nous on l’a fait tester à 6 ans et 10 mois parce qu’il ressentait un vrai mal être et que je ne pouvais pas le laisser comme ça. Ça sera sûrement le sujet d’un autre article! Mais c’est vrai que c’est pratique pour les calculs! 😉 et moi qui adore acheter des bouquins je suis servie puisqu’il adore lire.

    • Et « on » nous disait qu’il était « comme ça » parce qu’on parlait trop avec lui et qu’on lui expliquait trop de choses. …. hum.

  8. Bonsoir,merci et bravo pour ton article
    mon fils de 8 ans a ete diagnostiqué zebre (qi 159) et je le reconnais facilement dans le portrait du tien
    ;il saute le ce2 et entre en cm1 demain,je me fais du soucis,evidemment
    lui a l air zen,je dis bien a l air car il est tres introverti dans ses sentiments négatifs
    c est une pile electrique depuis sa 1ere année et il est extremmement bavard mais je le suis aussi,pourtant…il l est plus que moi!
    ma fille de 3 ans est neophobe ,je sais tres bien ce que tu veux dire a propos des chaussures du coup…elle est pareille
    elle est entree a l ecole a 2 ans et demi et la maitresse m a deja dit qu elle etait « comme son frere »
    a quelle age la faire tester elle?
    merci encore pour votre article
    béa

Une remarque ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s