Le rond de soleil derrière les volets

soleil volets 1

On ne devrait jamais retourner adulte sur les lieux qui nous ont vu grandir et pour plein de raisons. Pour garder le souvenir et les odeurs de l’enfance, le gigantisme des lieux, l’amour des gens qui les habitaient. De mes vacances méditerranéennes, je garde le souvenir doux et nostalgique des œillets dans les volets qui laissaient passer un rond de soleil dans la chambre. Quand le rond atteignait mon visage, je savais que je pouvais me lever.

A l’occasion d’un week-end en amoureux je suis passée juste à côté de la maison de vacances de mes grands-parents, vendue depuis si longtemps. Bien sûr nous y sommes allés. Bien sûr nous avons traîné devant le portail, bien sûr  je n’ai pas osé demander, bien sûr l’homme qui m’aime et me connaît si bien l’a fait, bien sûr que les propriétaires, émus par cette grande gigue avec une minerve (et visiblement ravis de montrer comme ils avaient bien réaménagé ce gourbi) nous ont laissé rentrer.

La dame parle sans cesse, le monsieur veut absolument l’état technique complet de notre voiture de location et entreprend l’amoureux longuement à ce sujet. Quelques mots, des questions, qui, pourquoi, morts depuis quand… Et là la vague de souvenirs qui te revient en pleine gueule et qui t’apporte de tout en vrac.

Mon grand-père qui est toujours tellement marrant le soir, surtout quand il tombe des tabourets de la cuisine et qu’il fait semblant de tenir les murs pour aller se coucher en parlant très fort. Ma grand-mère qui s’occupe tellement de moi, tellement qu’elle ne veut pas que j’aille chez les petits voisins, qu’elle préfère que je joue seule dans le jardin ou un peu à la plage, mais « tu sais, on ne se méfie jamais assez des autres ». Mes parents qui ne viennent jamais, qui téléphonent à peine, qui ont « beaucoup de travail tu sais », ma maman est institutrice pourtant, je le sais qu’elle a les mêmes vacances que moi.

Aller quand même au grillage, croiser les doigts des enfants de la maison d’à côté, se faire des promesses, donner des défis, se passer quelques jouets. Sébastien déteste son short et Séverine a une Barbie que son père lui a rapporté d’Amérique, Fabien habite ici toute l’année, parfois il va se baigner à Pâques.

La dame m’informe, en chuchotant, la mine effondrée que Sébastien est homosexuel, que sa mère en est tombée malade, que Séverine est morte à 20 ans dans un accident de voiture et que ses grands-parents en sont morts de chagrin, que mon grand-père était alcoolique et ma grand-mère pas facile et que « ça tournait à la baguette, mais après sa mort le bazar » que Fabien va arriver d’ici 10 minutes pour déjeuner qu’il est élu à la mairie, mais pas marié.

Je me concentre, je ne voudrais voir que le rond de soleil et me réveiller au moment où il atteindra mon visage.

Publicités

14 réflexions sur “Le rond de soleil derrière les volets

  1. C’est très fort ce que tu écris, et très beau aussi. Parfois (souvent) je me dis qu’il faut laisser les souvenirs où ils sont (dans un recoin de notre mémoire)( enjolivés sans doute)(peut-être).
    J’ai versé une larme pour Séverine. C’est con hein 😉

  2. C’était doux et triste et plein d’autres sentiments encore. Je me rappelle de notre grande maison d’enfance, on passait souvent devant et je n’ai jamais voulu y rentrer de peur de perdre les belles images que j’en avais. J’ai apprécié particulièrement mon café au côté de cet article, merci.

  3. La maison de mon papi et ma manine, une fois qu’ils sont rentrés en maison de retraite, je savais qu’elle serait en sursis. Ils y sont encore, et elle est toujours à « nous ». Oui mon oncle et ma tante vendent une autre maison pour racheter celle là. Ouf. J’en aurais été malade. Cette maison, c’est mon enfance, mes repères, moi petite. J’ai bcp déménagé, parents divorcés. Ils sont mon repère. C’est si dur de les voir diminuer là-bas, mais si bon de pouvoir encore aller chez eux, là-bas.
    J’avais fait un peu le même article que toi sur eux pour le coup…
    Comme je comprends ce que tu ressens…

Une remarque ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s