Oeil pour oeil, dent pour dent

affiches-films-yeux

« Quand il se fut assis sur sa chaise dans l’ombre
Et qu’on eut sur son front fermé le souterrain,
L’oeil était dans la tombe et regardait Caïn. » (V. Hugo)

Moi aussi, comme toute Moukraine qui se respecte, je suis affublée de phobie(s). Assez peu au demeurant, ma normalité me démoralise parfois, certes je déteste assez cordialement ce qui a trait de près ou de loin aux dents, mais pas au point d’être phobique : cependant, même pour aller me faire faire un détartrage ou me faire farfouiller dans la bouche avec des ustensiles, j’aimerais qu’on m’accompagne pour me tenir la main. Je suis plutôt du genre froussarde, voilà c’est dit.
Non, j’ai une vraie phobie identifiée, celle de ce qui touche aux yeux, une « oculophobie » donc, et non une oeillophobie, mais ouais. L’idée d’un contact avec les yeux est un truc insoutenable : impossible pour moi de porter des lentilles de contact, d’ôter une escarbille – vintage 1899 – dans un oeil, même le mien ou pire, de devoir y mettre des gouttes. C’est tout simplement au-dessus de mes forces. Le contact oculaire ne passera pas par moi, en bonne oculophobe je suis.
Je pense qu’il me serait plus facile de me foutre à poil et de me faire danser lascivement devant toute une assemblée de gens, plutôt que d’ailler me faire faire un fond d’oeil – qui s’apparente pour moi à un supplice chinois – ou me faire prendre la tension oculaire chez l’ophtalmo. Pour l’instant, je n’ai pas testé le strip-tease, mais je suis certaine qu’avec une bonne dose de gnôle et / ou de ganja sang-froid, ça finirait par le faire.
Le jour où j’ai dû subir – le mot n’est pas trop fort – une séance de laser pour éliminer des machins au fond de mon oeil – « comme des morceaux de blanc d’oeuf dans une poêle à frire » selon les dires du docteur -, j’ai bien cru que j’allais vomir puis crever (parce que dans l’autre sens, c’est pas possible). L’autre jour, des amis à moi parlaient orthoptie et j’en avais des palpitations et je n’arrêtais pas de fermer fortement les yeux à la seule évocation d’exercices de gymnastique oculaire. Par exemple encore, j’adore le bar en papillotte, mais de voir ses petits yeux cuits tous blancs là, ça me gâche nettement mon plaisir gustatif. Enfin, plus récemment, l’un des épisodes-phares d’une de mes séries préférées contient un combat épique avec enfonçage de gros doigts bien profond dans des yeux. Je vous laisse imaginer dans quel état je me suis retrouvée. Je crois même que certaines expressions du type « avoir les yeux en face des trous » ou « regarder dans le blanc des yeux » me révulsent.
J’ai longtemps attribué ça à la dissection de l’oeil de boeuf qui m’avait été imposée au collège ou au lycée, je ne sais plus. Mais en fouillant dans ma mémoire, j’ai retrouvé ce qui a causé mon terrible traumatisme : le Chien andalou. Dans ce film de Luis Buñuel, un nuage passe devant la lune, et au plan suivant, une femme se fait couper l’oeil au rasoir – je vais m’évanouir- (Comme je vous aime bien, je vous ai collé le lien, non, non ne me remerciez pas, je vous en prie).
Donc, si vous cherchez un moyen de m’éloigner définitivement de vos parages, de vos plates-bandes, de votre vie, il vous suffit de m’offrir une caisse d’yeux tous frais pour mon anniversaire… Mais faites gaffe, je vous ai à l’oeil.

Publicités

4 réflexions sur “Oeil pour oeil, dent pour dent

  1. Moi j’ai une question de la plus haute importance: quand on se fait opérer des yeux, est-ce qu’on voit ce qui se passe ?? Genre le scalpel ou le laser qui picpicpic dans l’oeil ?? Hinhiiiiiiin….zatiz ze quechtionne !

  2. Incroyable de rencontrer quelqu’un comme moi!!je souffre de la meme phobie alors tous les trucs dégoûtant que tu decris me donne envie de vomir! Évidemment je ne cliquerais pas sur le lien. Jai fait de l’orthoptie mais j’ai ete obligé d’arreter : nausées, palpitations sans compter l’orthoptiste qui me prenait pour une folle!!!!bref si tu veux on monte ue association 🙂

    • Mais moi aussi je souffre de la même phobie ! Impossible de mettre des gouttes ou des lentilles de contact… J’ai même eu de la peine à lire tout ce que tu décrivais par rapport aux yeux tellement ça me donnait la nausée.. et moi aussi j’ai été terrorisée par « le Chien Andalou » ! Je suis contente d’avoir rencontré des gens comme moi, ça me rassure ! Enchantée de vous avoir connus !

Une remarque ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s