Croutophilie et cacaduneuneuillomanie.

Vous allez finir par penser qu’on est toutes échappées d’un asile de barjots en fait. Et vous auriez pas totalement tort. Et plus je passe du temps à papotailler avec mes Moukraines de mon coeur, plus je réalise que c’est pas pour rien qu’on est copines. Les copines de la mort, c’est celles avec qui tu peux parler autant de tes hémorroïdes que de tes peines de coeur, de ta libido de bulot neurasthénique, de ta constipation ou de ta cuite de la veille. Oui ami lecteur, il est temps que la vérité éclate. Non, ne nous tourne pas le dos, je sais, tu es déçu, je sais. Nous ne passons pas notre temps à parler de vernis à ongles, de recettes de cuisine ou de nos bébéchous. Enfin si, aussi, mais pas que. Mais je m’égare.

Aujourd’hui je vais vous parler d’une de mes super méga manies de la mort qui me bouffe la vie et me fout assez la tehon en public.

Bonjour, je m’appelle Ouiche Lorraine, et je suis cacaduneuneuillomane.
La cacaduneuneuillomanie, c’est cette affection assez présente chez les mères, qui consiste en un besoin irrépressible d’enlever, d’essuyer ou d’arracher tout ce qui sort ou dépasse du corps de son enfant. Caca d’œil, d’oreille, de nez même, croûte de lait ou même du genou, tout y passe. On le sait pourtant BORDAYL DE DIEU que non, ça se fait pas, les bonnes manières toussa toussa, mais on peut pas lutter. Tu regardes ton enfant, et là, tu la vois. Elle est pas bien grosse pourtant, mais tu vois plus que ça. T’étais en train d’avoir une discussion hyper intéressante sur la nécessité d’ajouter des paillettes à ton vernis pourtant impeccable – mais non ça fait pas pétasse jte dis – et d’un coup tu sais plus où t’habites, comment tu t’appelles et pourquoi tu voulais foutre ces saloperies de paillettes. TU. LA. VEUX. LA CROÛCROÛTE. DU NEUNEUIL.

Seulement ton gamin c’est pas comme si c’était la première fois que tu lui faisais le coup. Ça fait déjà quelques années qu’il te pratique et qu’il sait reconnaitre l’étincelle dans ton œil quand t’as repéré la croûcroûte. Alors tu dois feinter. Un combat s’engage. Comme la lionne qui a repéré l’antilope qui a repéré la lionne. Mais que personne n’ose bouger parce que si la lionne se dévoile trop tôt elle peut louper sa proie et que si c’est l’antilope elle peut courir droit dans la gueule du loup. Ou de la lionne, du coup.

Ma technique actuelle consiste en un malin et discret détournement d’attention. Il faut que le parcours entre ton doigt et l’œil de l’enfant soit bien dégagé, et que l’enfant soit suffisamment détendu et attentif pour se concentrer sur ce que tu vas lui demander. Selon l’âge de l’enfant, poser une question qui demande une petite réflexion, ou montrer un objet imaginaire. « Tiens Jean-Kevin ! Raconte moi un peu ce que tu voudrais avoir pour ton anniversaire ! » (oui, c’est vilain. Mais la fin justifie les moyens il parait). Ou encore : « Oh ! Un chien qui vole ! »

Une fois l’attention détournée, il faut être réactif. Avec la précision du sniper, l’œil du tigre et la vivacité du cheval au galop, tu élances ton bras tel le cobra pendant l’attaque et PAF ! le pouce a essuyé la croûcroûte du neuneuil avant même que l’enfant ait eu le temps de réaliser qu’il s’est ENCORE fait avoir. Oui, parfois l’enfant est un peu con.
Alors bon, bien sûr, faut s’entrainer. Je te dis pas qu’au début y aura pas du doigt dans l’œil, voire dans le nez, voire même une petite griffure de la cornée, ça fait partie de l’apprentissage, on va quand même pas chipoter.

Ce qui compte, au final, c’est que tu l’as chopée la croûcroûte. Ton gamin il te déteste, mais tu l’as chopée.

Et le pire, c’est qu’on sait même pas pourquoi on fait ça. Et qu’en plus, c’est quand même un peu crade.

« Jean-Keviiiiiiiiin ??? Viens montrer ton oreille à Maman ! »

PS : et comme je suis HYPER sympa (si si), je vous mets pas de photo de croûtes pour illustrer ce billet (ah ! tu vois !)

Du coup, à la place, je vous mets la photo d’une de mes nouvelles poules, qui a l’air de très très bonne humeur.

image

Publicités

12 réflexions sur “Croutophilie et cacaduneuneuillomanie.

  1. Et on en parle de la moustache de chocolat mal essuyée qu’on repère devant la classe?
    Qu’on essuie avec le pouce délicatement humidifié ! Ma fille déteste ça, autant que je détestais que ma mère fasse ça !!!

    • Je l’ai fait une fois et je m’en suis voulu tellement je détestais quand ma mère le faisait. Du coup maintenant je leur fait lécher leur pouce et je les essuie avec leur propre doigt !

  2. « cacaduneuneuillomanie » ! Mais où allez vous chercher ces nouveaux mots ? Je vote pour une introduction de celui ci dans le Larousse 2015 !
    Et nous voilà en train de faire à nos pauvres gosses ce que nous détestions subir étant minus.
    Je suis affectée aussi au grand désespoir de mes Crevettes.
    Mais ils sont où d’ailleurs les yeux de la poule ? En voilà une qui a tout compris : « Pas d’œil, pas de caca »

  3. Aaaah j’adore !!! Je fais la même chose à mon chat je suis une tarée des cacadeneuilneuil et des crotassedenez… sauf que lui je peux lui faire une prise de kungfu pour l’immobiliser et je me fais plaisir.
    C’est un peu comme le boutons blancs à éclater. Je sais mais je suis comme ça, je suis dépendante pardon…

  4. La tronche de la poule, je suis en train de crever de rire!!!

    Madame Piche, experte en commentaire inutile et pourrave. (CIP)

Une remarque ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s