Je voudrais

Je voudrais que tu m’appelles. Que tu me houspilles un peu parce que cela fait trop longtemps à ton goût, qu’on ne s’est vus.
Je voudrais que tu voies ma nouvelle maison, et que tu râles parce que le jardin est trop grand et que quand même ça fait beaucoup d’entretien et de pelouse à tondre.
Je voudrais pouvoir m’amuser de te voir bricoler ou jardiner en costard cravate, juste en rentrant de ton travail.
Je voudrais que tu parles en kabyle, cette langue si étrange à mes oreilles, dont je ne connais que quelques mots.
Je voudrais m’agacer de tes manies du petit déjeuner, ton pain complet que tu tartines toujours pareil avec du miel, ton thé que tu laisses infuser toujours pareil, et la cuiller à thé que tu égouttes toujours pareil.
Je voudrais me moquer de tes ronflements devant la télé et ricaner à t’entendre protester que tu as « juste un peu fermé les yeux ».
Je voudrais que tu entendes Clément comme il joue bien du piano. Un sacré virtuose.
Je voudrais que tu chantes, même si tu es la pire casserole de l’univers.
Je voudrais que tu t’amuses de l’impertinence de Marius, cette petite tête de lard pleine d’énergie.
Je voudrais que tu sois scié par la vivacité intellectuelle de Lucien, ce petit emmerdeur si attachant.
Je voudrais qu’on se donne rendez-vous à l’angle de la rue des Ecoles et du boulevard Saint-Michel, on ira ensuite déjeuner chez Polidor. Tu me couperas mon poulet comme quand j’avais 8 ans.
Je voudrais qu’ensuite on aille au jardin du Luxembourg, on prendra des chaises, on s’installera tranquillement sous les arbres, et tu liras Le Monde.
Je voudrais te téléphoner parce que mes enfants sont malades, pour avoir quelques précieux et rassurants conseils.
Je voudrais que tu fasses tes blagues au 10e degré que je suis la seule à comprendre et qui froissent immanquablement ceux qui te rencontrent pour la 1re fois.
Je voudrais sentir sur moi ton regard paternel et bienveillant.
Je voudrais boire un café avec toi, ce café que tu ne manquerais pour rien au monde, juste après le déjeuner.
Je voudrais encore que tu me racontes cette histoire de nèfles que tu mangeais en Kabylie, alors que tu crevais la dalle.
Je voudrais aller visiter tes montagnes avec toi, voir ta modeste maison en face du Djurdjura.
Je voudrais tout cela.
Et plus encore.
Mais tu n’es plus là.

A mon père (1er juin 1934 – 21 août 2007)

je voudrais

Publicités

11 réflexions sur “Je voudrais

  1. J’attends très souvent la publi pour lire les articles…mais là je n’aurais pas dû, je suis en larmes au travail.
    Un très très beau magnifique billet ma Carmela. Des bisous de réconfort pour cette journée. (Et pour toutes les autres)

  2. Je lis toujours avec beaucoup d’émotion les billets qui parlent d’un disparu, surtout d’un père disparu. Le tien m’a bouleversé. Moi aussi je voudrais tant de choses, mais je serais incapable de le transcrire, pas encore. Un jour peut-être.
    Mon papa est parti le 10 août 2007 … 4 mois avant la naissance de son premier petit fils. Je le revois encore pleurer en regardant ma première échographie. Il m’a juste dit : » je ne le verrai peut-être pas, tu sais ? ». Je pleure aussi en écrivant ces mots.
    Merci.

  3. J’ai une grosse boule dans la gorge, là. C’est une très belle déclaration d’amour et il doit être bien fier de toi 🙂 Je t’embrasse

  4. Ils sont beaux ces mots pleins d’amour.
    Tendres pensées pour toi en ce jour…
    Ce soir : regarde le ciel, trouve une étoile, et il sera avec toi. C’est un remède de ma fille pour ma mamie qui est partie il y a peu. Hier elle était aux premières loges pour le feu d’artifice je te dis pas! Bises

  5. Je voudrais aussi que tu puisses revivre tout ça. Je me rencontre qu’on est un sacré nombre au club des « sans papa ». C’est pourri mais heureusement, tu as des enfants qui en parleront à leurs enfants. Il ne sera plus là mais quand même un peu et comme on a pas le choix, c’est déjà ça. Si je te connaissais, je te ferais un gros hug (avec touchage de dos et tout et tout) pour que cette date passe un peu plus vite sur le calendrier. ❤

Une remarque ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s