Flylady pour les nuls

flylady

« Dis-moi comment est ton évier, je te dirai qui tu es. » (Proverbe moukrainien)

Je n’aime pas qu’on me dise ce que j’ai à faire. Vous l’aurez sans doute remarqué. Ou pas.
Mais il y a peu, je tombais sans me faire mal néanmoins sur des discussions très sérieuses entre gens des Internets qui s’extasiaient sur la formidable méthode FlyLady qui avait changé, voire révolutionné, leur vie.

Au début j’ai cru à une blague ou à un nom de serviette périodique.
Et puis en creusant la question, je me suis rendue compte que ce n’était ni l’un ni l’autre, mais une vraie méthode de coaching personnel permettant de se libérer l’esprit grâce à une organisation domestique du feu de dieu (j’essaie de résumer).
Je partis donc en quête d’information, en me disant qu’après tout, un peu d’organisation ne me ferait peut-être pas de mal, et ce bien que je pense être la seule personne au monde capable de faire mes listes de courses en suivant la topographie exacte de mon super U (que je connais désormais aussi bien que ma poche, et en tout cas mieux que les gens qui y rangent les trucs).
En gros jour par jour, la méthode te fixe des objectifs qui te permettront de sentir aussi propre en sortant qu’en entrant, fraîche et épanouie même après une journée de dur labeur, de torchage d’enfants et de ramassage de kinder maxi collés sur le carrelage.

Alors c’est parti, let’s go pour la méthode qui va révolutionner ta laïfe :
Jour 0 : démarrage de la méthode Fly Lady
OK, là c’est trankil. Finger in the nose. Je peux aller me coucher maintenant ?
Jour 1 : faites briller votre évier
Je me dis que quelque chose a dû leur échapper dans la traduction. C’est QUOI cette histoire d’évier à faire briller ?
La libération de mon corps et de mon esprit par le récurage ? La rédemption par le Cilit bang ? L’élévation spirituelle par le Cif ammoniacal ?
Là, déjà, je commence à douter.
Jour 2 : s’habiller de la tête au pieds, se coiffer et prendre soin de soi. Ne pas oublier de faire briller son évier le soir.
Hum.
« S’habiller de la tête au pieds » ? J’ai retranscrit volontairement l’orthographe douteuse du précepte du 3e jour. S’habiller la tête ? Et finir sa journée par un récurage d’évier ? Quel bonheur. Je sens que je vais aller mieux très vite.
Jour  3 : prendre des bonnes habitudes: habillé /coiffé/ soigné et évier brillant; lire les messages de FlyLady.
OK. Donc, tous les jours s’habiller, y compris les cheveux et nettoyer son évier. Et lire les messages de FlyLady écrits à mon attention je ne sais pas trop où.
Jour 4 : noter sur des post-its ce que l’on doit faire pour ne pas l’oublier
SANS DECONNER. Noter des trucs pour ne pas les oublier. Ouhlalala, il faut avoir un PhD en organisation domestique pour ça. C’est révolutionnaire. Noter des trucs. Sur des post-its (il y a un « s », j’imagine que c’est super important du coup).
Jour 5 : positiver
MEME SI MON EVIER EST DEGUEULASSE ? Mais comment je vais faire bordel ?
Je rappelle que le terme « positiver » est un verbe inventé par la grande distribution pour nous faire croire qu’aller consommer dans les hypermarchés c’est trop sympa.
Et je crois que je vais négativer un bon coup, puisque c’est comme ça.
Jour 6 : identifier les points chauds à la maison et en traiter un pendant 2 minutes chrono
Mon évier est dégueu ! Vite, j’ai 2 minutes pour le nettoyer.
Ouf.
Jour 7 : le soir préparer ses vêtements pour le lendemain matin.
Attention. Là, on touche un point sensible. Il faut d’abord regarder la météo. A moins que FlyLady soit Joël Collado. C’est une possibilité que je n’exclus pas.
Jour 8 : dans un vieux classeur (qui deviendra notre journal de bord) placer 2 feuilles et inscrire les nouvelles habitudes que nous commençons à prendre : la routine du matin et la routine du soir.
Je n’ai pas de vieux classeur. Je n’ai pas de feuilles.  Fous-moi la paix.
Et je trouve que ça fait longtemps qu’on ne m’a pas dit de nettoyer mon évier. Du coup, je pense qu’il y a du virus Ebola dedans.
Jour 9 : désencombrer 5 minutes par jour
En 5 minutes, j’ai rangé 3 playmobil que j’ai retrouvés ensuite par terre dans la salle de bains.
Jour 10 : désencombrer 15 minutes par jour, puis s’accorder une pause de 15 minutes.
On se croirait dans Astérix en Corse, le rythme diminue drastiquement, hein.
Jour 11 : dans le journal de bord ajouter une feuille « motivation » ou « inspiration » y noter des phrases qui nous encouragent (15 minutes)
« Tu es la plus belle », « tu es la plus gentille », « VAZY FAIS DES COOKIES », « tu es si formidable ».
Jour 12 : regarder les post-itS et les remettre à jour si besoin, jeter les mails FlyLady / faire le ménage dans sa boîte mail
Adoncques, mes post-itS datent d’il y a 8 jours et je n’ai encore rien foutu. Je n’ai même pas eu le temps de les lire. Je suis mal barrée.
Faire le ménage dans ma boîte mail ? Je peux prendre du vinaigre blanc ? Je ne sais plus, je suis perdue.
Jour 13 : faire une « mission de Kelly ».
Là, je sens que j’ai manqué une étape. Que vient faire la petite soeur de Barbie là-dedans ?
Jour 14 : lire le message de Kelly sur l’utilisation du calendrier
Ah. Kelly serait donc mon nouveau coach calendrier.
Jour 15 : faire son lit le matin au réveil.
Et pas le soir avant de se coucher, ou même jamais, bande de fainéantes.
Jour 16 : lire un message de FlyLady
Putain, le jour 16 il est chiant. Je passe directement au jour suivant.
Jour 17 : choisir une heure de coucher pour le soir.
C’est vrai, je peux ? Comment je fais ?
Jour 18 : à la découverte des 11 commandements de FlyLady.
WOPITAING. Je crois que je ne veux même pas savoir.
Jour 19 : un témoignage à lire: « Flylady a changé ma vie »
Je soupçonne Gilbert Bourdin d’être derrière tout ça.
Jour 20 : inclure la lessive dans les routines du matin et du soir
Je dois mettre de la lessive dans mon classeur vide ?
Jour 21 : FlyLady répond à vos questions.
SALUT MADAME ? TU EXISTES VRAIMENT ? TU VOLES ?
Jour 22 : commencer à mettre en place son journal de bord (étapes 1, 2 et 3)
Cher journal, aujourd’hui j’ai mis en place mon journal de bord.
Jour 23 : une (ou plusieurs) routine(s) à ajouter dans sa journée (étape 4 de la construction du journal de bord)
Sans oublier, j’imagine, de récurer son évier qui en a bien besoin depuis le temps qu’on ne s’est pas intéressé à lui.
Jour 24 : des sanitaires toujours propres : le S&S
J’en parlerai probablement dans un prochain billet. Le S&S, j’ai pas trop compris, mais ça doit avoir un rapport avec les chiottes. On va dire que ce sont les Super Sanitaires.
Jour 25 : se récompenser de ses victoires
Allez, un morceau de sucre, comme pour les chevaux. J’ai gagné quelque chose, mais je ne vois pas trop quoi.
Jour 26 : il faut 28 jours pour prendre une nouvelle habitude: on ne lâche rien!
Christine Boutin arrive comme un cheveu dans la soupe le jour 26.
Jour 27 : prendre l’habitude de penser à l’avance à ses menus.
Hébé putain, il était temps qu’on parle d’organisation. Ca fait 28 jours qu’on peigne la girafe.
Jour 28 : prendre soin de soi : boire / manger / se reposer
Ah merde ! Personne ne m’avait dit qu’il fallait manger, boire et dormir. Du coup, je commençais à me racornir un peu.
Jour 29 : programmer un temps pour soi
30 jours pour en arriver là.
Jour 30 : préparer le mois qui arrive : anniversaires et fêtes à reporter dans l’agenda et sur la liste des courses si il y a des choses à acheter pour ces occasions et étape 5 du journal de bord: l’heure de ménage hebdomadaire
Je ne vois pas bien comment en une journée on va réussir à faire tout ça, vu qu’on a un mois de post-itS en retard. Et qu’il faut absolument faire briller l’évier. Ou faire le lit. Ou se coucher. Je ne sais plus trop.

Bilan : ça fait un mois qu’on ne fout rien et qu’on se demande comment on va faire pour faire quelque chose. Et caser une heure de ménage par semaine en plus.
On a collé deux pauvres feuilles dans un classeur et griffonné un post-it qu’on a sûrement paumé de toutes façons puisque ça finit toujours par se décoller ces conneries.
Mais notre évier est rutilant.
C’est bien là l’essentiel.

 100112092246573047
Publicités

36 réflexions sur “Flylady pour les nuls

  1. Pour de vrai tu l’as fait???? J’ai vu aussi passer ça, j’ai lu un peu, ça m’a fatigué rien qu’en lisant.
    Le bon sens c’est pas mal aussi? Punaise y’en a qui sont joie et bonheur grâce à leur évier????

  2. Oh punaise que j’ai ri ! Merci.
    Papa Crevette fait aussi sa liste des courses en suivant la topographie exacte de notre Intermarché (je l’ai pris pour un fou, oui).
    Non mais trêve de plaisanterie, ça existe vraiment ce tuc Lady ?

    • Perso je la suis…un peu, je prends ce que je veux et je l’adapte à mes besoins…je l’aime beaucoup! Je fais parti de la génération qui a besoin de carottes pour avancer…et cette méthode en est pleine…c’est du gros bon sens, mais quand on est embourbée, qu’on n’a plus la capacité de réfléchir au gros bon sens et que notre plus grand rêve est de mettre feu à notre maison pour repartir à neuf, cette méthode est excellente 😀

  3. Sans blague! J’ai cru que tu exagérais et que tu avais grossi le trait, mais après recherches sur le net ‘on the side’, et bien oui, tu as vraiment décrit la méthode FlyLady à la lettre. Purée… Comme dit CaroSelky, le bon sens, ça marche aussi!

  4. Pingback: Mogore » Blog Archive » Critique du système FlyLady
  5. J’écris ma liste de course en fonction du plan de mon Simply. 😉
    Bon sinon, je n’avais jamais entendu parler de cette méthode avant cet excellent article. Je retourne à mon paquet de copies, même si personne ne m’a dit à quelle heure les corriger. Que je puisse le barrer de mon post-it ( véridique 🙂 ).

  6. Je suis morte de rire ! Au bureau en plus, bravo ^^ attends t’inquiète, j’ai mis la version simplifiée (mais nettement moins drôle que la tienne j’avoue) de Fly lady 😉 Plus sérieusement, il y a de bonnes techniques à repiquer à Flylady, mais je pense que ça a été inventé pour les hommes/femmes au foyer qui passent leur temps dans leur maison…

    • De bonnes techniques ? Certainement. Je n’ai pas approfondi la question… Je dois avouer que ce que j’ai lu m’a vaccinée !

      • Je t’en donne une seule : ranger 10 minutes par jour un endroit de ta maison/ton appart. Tu débarrasse vite fait les sols, les tables et plan travail de la cuisine. Et tu mets tout le bazar dans un panier que tu trieras plus tard 😉

  7. Putain j’ai rien compris au truc ! En ce moment j’ai plutôt besoin d’un dico Leclerc-Intermarché, parce que je viens de déménager et j’en ai marre de trouver des brioches à l’endoit où habituellement j’achète des bières !

  8. 😂non mais sérieux, Flylady est une très gentille fée qui ne nous veux que du bien , seulement comme avec la prof de fitness il ne vaut mieux pas la suivre à la lettre aveuglement. Si tu ne le sens pas, ça ne rime à rien de faire les 5 series d’abdos et de marcher plier en 2 le reste de la semaine.
    Donc si il y a des points qui te heurte dans la méthode Flylady, rester bloquée sur ces points est surtout un très bon signe de procrastination chronique et que tu as vraiment besoin de cette méthode 😄.
    Pour ma part je n’ai jamais réussi à suivre la méthode à la lettre plus de quelques semaines mais c’est normal: elle est écrite pour des femmes au foyer alors que je bosse mes 35h. Mais au fur et à mesure j’ai réussi à mettre en application un certain nombre de ses conseils et ça m’aide vraiment au quotidien.
    Après pour ma part ça m’a bien aidé aussi de trouver d’autres ménagères en déroute pour discuter de nos trucs astuces méthodes ou juste de voir que je ne suis pas seule à désespérer de l’état de ma maison.

    • Désolée, je ne crois pas aux fées. Et ce ne sont pas des points qui me heurtent mais TOUS les points. Et je ne suis pas non plus super fan du procédé qui consiste à me faire penser que justement, alors si je suis heurtée, c’est que je procrastine chroniquement. Je suis mère de famille, j’ai trois enfants, je travaille à mon compte, donc si mon organisation ne tient pas la route, je n’ai plus qu’à fermer boutique. J’ai de grosses phases de procrastination et j’en suis consciente, et ce sont mes clients et les dead-lines qui me rappellent à la réalité et à mon triste sort. Je n’ai pas besoin de me créer une routine du matin et une du soir, merci bien. J’ai aussi, et surtout la terrible impression que cette méthode profite de la faiblesse des gens, et j’y sens une dérive sectaire qui me dérange. Je veux bien qu’on me donne parfois certains conseils, trucs, astuces, mais je n’ai pas besoin d’une méthode qui finit par m’expliquer au bout de 28 jours que je dois prendre du temps pour moi, faire la liste de mes courses et ranger 15 minutes la maison…

  9. Jamais entendu parler de cette Madame Fly !! Je vais donc continuer à me passer d’elle…Et oui j »avoue je fais moi aussi parti du clan de ceux « qui font leur liste de courses en fonction de l’implantation du magasin » .
    Bises

  10. Pingback: De la terre humide et des pommes oubliées |
    • Merci pour le reblogage. J’ai bien rit. J’aimerais que flylady m’explique maintenant comment passer la serpillière. Et aussi qu’elle me dise ce que fait mon homme pendant que je me fatigue à désencombrer 15 min?

  11. j’ai résumé sa méthode par écrit mais sans l’appliquer et je l’ai retrouvée un an après avec plaisir . Fly Lady est très gentille et je l’aime bien elle me tient compagnie quand je fais le ménage. Bien qu’étant une fée, sa méthode n’oublie pas la partie spirituelle à la liste des taches…Fly Lady t’encourage à toi de suivre….

Une remarque ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s