Justicière à la con

justicière à la con

Vous commencez à nous connaître, un brin tarées, blindées de lubies à la con, de phobies improbables, de tics/tocs complètement inutiles. (Mais il faut avouer que ça nous donne de la matière à écrire et vu qu’on essaye d’être un peu drôles quand même…)

Je viens donc aujourd’hui vous confesser un TOC incontrôlable chez moi, c’est diagnostiqué chez d’autres Moukraines mais elles se soignent.
Je voudrais arrêter. Je n’y arrive pas. J’essaye hein, je vous jure. D’ailleurs ça va beaucoup mieux. Avant je pouvais y passer des heures, me faire des ulcères, hurler seule chez moi dans le noir et la torpeur de la nuit (non là je déconne). Je m’engueulais avec mon mari qui ne comprenait pas pourquoi je me mettais dans des états pareils pour des choses aussi stupides.
Mais non, c’est plus fort que moi, vraiment je ne peux pas me contrôler, je lutte, je lutte comme une dingue contre moi même, et finalement je plonge la tête la première.
Et maintenant quand je cède à ma « pulsion », j’ai ma copine Fabienne Lepic qui vient me rappeler à l’ordre par messagerie pour me dire « Bon tu vas arrêter d’aller répondre aux cons maintenant? », ce matin j’ai même eu droit à un « Mais bordel arrête! ».

Voilà je vous dis tout, je vais vous expliquer mon gros problème (d’ailleurs Fabienne elle appelle ça un « hobby », je trouve ça plutôt soft étant donnée l’ampleur que cela peut prendre.)

Je ne peux pas m’empêcher d’aller répondre aux commentaires à la con sur les pages facebook. C’est dramatique.
Je sais pourtant que chez certains (pour ne pas dire tous) ça ne sert strictement à rien, ils sont cons, archis cons même, et je me sens quand même investie d’une mission divine pour aller leur dire ce que je pense. Je suis même sûre qu’ils ne lisent pas toujours mes commentaires. Tant mieux. Parce que quand ils me répondent je sens la colère monter, puisqu’ils se justifient à 100% de leur connerie abyssale en s’enfonçant avec des arguments qui ne tiennent absolument pas la route quand on a un minimum de sens critique.

Mais non, j’y vais, j’y retourne, mes ulcères enflent, mes nerfs explosent…et je continue d’y aller. MASOCHISME JE CRIE TON NOM.

Et encore je vous dis que ça va mieux, parce que j’ai sacrément morflé entre les Présidentielles et le débat sur le mariage pour tous, j’en ai chié des ronds de chapeaux (j’aime bien sortir cette expression qui date, au moins, de 1895)

Je ne vous dis même pas combien de messages privés bourrés d’insultes j’ai reçu, combien de fois des gens m’ont bloqué de leurs profils ou bannie de leur page! Et là je ne vous raconte pas la frustration intense que ça procure pour une droguée comme moi ! Heureusement, les « manifs pour tous » ils avaient je ne sais combien de pages créées, « camping pour tous » (bordel comme c’était drôle ça), et des pages de « manif pour tous de Vesoul » et « tour de france pour tous » avec plein de villes, donc plein de pages. Un régal.

Autre truc que je fais souvent aussi c’est d’aller m’insurger : « Non mais vous êtes allés lire l’article au moins? » ou « Vous l’avez lu jusqu’au bout? », c’est mon dada du moment. Ma dope.
Non mais sérieux, c’est pas chiant les gens qui commentent juste en lisant le titre, qui s’enflamment alors que le titre est digne de la une d’un bon Ici Paris qui dirait « OH MON DIEU MICHEL SARDOU VIT UN DRAME ATROCE » alors que juste, il s’est foulé un poil de nez. (Oui, je conçois que ça doit faire mal, mais bon.)

Ultime chose qui me fout la rate au court-bouillon (oh lala celle là elle date de…1578, facile), c’est ceux qui disent « On s’en fout! », « On s’en branle », « C qui sa? », « euh vous savait que y a des guerre dans le monde et ke des enfants meures de faims? vous avait pas des VRAI info? » (les fautes sont volontaires, tirées d’une histoire vraie) Ces gens là j’ai envie de leur hurler dessus en filant des baffes tel un Obélix bien vénère contre un romain bien couillon dire:
-Si tu t’en fous, POURQUOI TU LIS, NOM D’UNE BITE EN BOIS?!
-Si tu t’en fous, c’est bien, moi aussi il y a des choses dont je me bats l’oeil, et bien je passe mon chemin, c’est pas vraiment très très compliqué, il suffit juste de descendre avec ta souris ou ton doigt, selon ce que tu utilises comme matériel, et tu passes à autre chose! SI JE TE JURE ESSAYE. (Je dis ça, mais pourtant j’y arrive pas moi, mais bon je fais ce que je veux moi) (merde)
-Oui effectivement il y a d’autres infos, d’ailleurs si tu fais ce que je viens d’expliquer juste au-dessus tu les verras les VRAIES INFOS, ou alors tu lèves ton cul de ta chaise, tu vas acheter un journal, (non, pas Ici Paris, ni Mercredi Détective, ça n’en n’est pas non plus, non non)

Ce que je préfère c’est les « PFFFFF » et les « FAKE ». Alors ça… Faut être fort, parce qu’on cumule la connerie et la faignantise. Joli combo.

Il y a des jours où je rêve qu’internet n’existe pas, où internet me fatigue, les gens me fatiguent. Je songe 2 secondes à déconnecter, à envoyer ma freebox au feu, et d’un coup j’ai un éclair de lucidité…mes Moukraines. Comment serait internet sans elles? Comment serait la vie. Hein? Je vous le demande?! Et bien ce serait carrément moins drôle, je vous le dis.

Alors je garde ma freebox, je reste abonnée à mes pages d’infos, et je me lance dans un élevage d’ulcères et je me fais engueuler par Fabienne. C’est un peu ça la vie aussi, faire de la justice (vaine, mais justice quand même) contre les cons.

Publicités

13 réflexions sur “Justicière à la con

  1. Tout pareil … Alors pour calmer la furie justicière à deux balles qui sommeille en moi ai trouvé la parade ultime…. Je « désaime » les pages qui me poussent à bout et pour les amis qui postent des trucs qui me font hurler genre  » Vive Zémour notre sauveur » arghhhh pardon envie de vomir subite… Et bien je bloque…. Voilà sérénité retrouvée , ulcères calmés, phobie du con de base disparue. Merci pour cet article vos conneries sont les miennes ça fait du bien de se sentir moins seule 😉

  2. Mais moi aussi il y a des jours où je rêve qu’internet n’existe, cette addiction qu’on ne contrôle plus même quand on essaie… que de temps gagné mais c’est un autre débat… sinon je suis comme toi mais je me soigne, parfois j’écris puis j’efface parce que je sais que ça va me mettre dans un état de nerfs que je n’ai pas voulu et parce que je n’ai pas le temps d’assurer le service après-vente, parce que ça fait du bien sur le moment mais qu’ensuite je me sens vidée… je commence à lire des commentaires sous un statut et ça me démange puis je me fais violence ! je ne comprends d’ailleurs pas les statuts à polémique des « journaux » en ligne type Famili et cie qui lancent toujours un débat sans jamais participer et sous lesquels tu trouves des centaines de commentaires où tout le monde s’insulte… j’ai déliké du coup, ça m’évite des montées d’adrénaline !
    A quand le groupe des « Je ne peux pas m’empêcher d’aller répondre aux commentaires à la con sur les pages facebook » anonymes ? 🙂

    • Voilà 100% d’accord, c’est exactement ça! ! Le manque de modération quand on lance un sujet polémique ça me rend dingue.
      Le jour où tu vois ce groupe passer fais moi signe, j’arrive!

  3. PAF m’a piqué ma réplique.
    Moi je commente pas parce qu’après c’est pire : tu attends une réponse, tu relances…. Et au lieu de passer 20 minutes tu y es pour la demi journée… Plus chronophage que la chronophagie …

  4. Ma solution est simple, PAS de FB, ni de tweeter..wala ! Par choix et aussi par ce que je me connais c’est un chouille addictif et chronophage, nonobstant (déposé en 1902 approximativement) le fait que je reste lectrice de blog (que je choisi , je te rejoint si ça m’intéresse pas je passe mon chemin).
    Bref je contourne les orchidoclastes (ayant également une tendresse pour les expressions désuètes…)

  5. Répondre aux cons sur l’Internet ? Mais que voilà un très grand tonneau des Danaïdes ! (expression datée au Carbone 14 d’il y a longtemps avant le dieu Internet)

Une remarque ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s