Comment je suis devenue un lapin

J’y avais jamais vraiment réfléchi. Quand il m’arrivait d’y penser je disais seulement un truc genre « ah mais je pourrais JA-MAIS ! »
Et puis le 21 décembre dernier je suis devenue végétarienne. Comme ça. Avant même de mettre un mot dessus. D’ailleurs j’étais en train de discuter avec les copines en leur expliquant un malaise, Fabienne me dit « je crois que tu es simplement en train de devenir végétarienne », j’ai répondu un « ah mais alors PAS DU TOUT ».

Mais j’avais déjà rejeté la viande.

Bon voilà, je suis végétarienne. « Je fais quoi maintenant ? » m’interrogeais-je, telle Sophie Pétoncule se faisant virer de son cours d’anglais. Je devais me rendre 2 heures plus tard chez mes beaux parents afin d’y déguster les lasagnes préférées de mon mari (celles de sa môman donc) à l’occasion de son anniversaire. Bon. Ça commençait mal.

Étape numéro 1 du végétarien débutant : annoncer la terrible nouvelle.

Oui, terrible, carrément. Quand j’ai annoncé à ma belle mère que je ne pourrais pas faire honneur à ses lasagnes (que j’adore), j’ai vu se mêler dans ses yeux un arc en ciel de sentiments. Incompréhension, stupeur, vexation, inquiétude et « qu’est-ce qu’elle est encore en train de nous pondre la hippie ».
Un bonheur n’arrivant jamais seul, c’est immédiatement après ce premier défi que survient l’étape 2.

Étape numéro 2 du végétarien débutant : encaisser les vannes

« c’est bon, c’est hallal « , » le poisson c’est pas vraiment de la viande », « et le cri de la carotte, tu y as pensé ? « , « tu t’es pris pour un lapin », « mange-moi ! mange-moi ! » en faisant parler l’escalope encore sanguinolente.
Oui. Va falloir apprendre à encaisser. Entre ceux qui pensent que c’est juste une passade de bobo illuminée, ceux qui te disent que la déforestation, c’est la faute aux végétariens, et ceux qui sont juste ravis que tu leur serves sur un plateau une nouvelle occasion de se foutre de ta gueule, crois-moi, va falloir bien souvent revêtir ton imperméable à connerie pour laisser tout ça glisser en restant stoïque et digne devant ton assiette de tofu.

Étape numéro 3 du végétarien débutant : chercher des infos

Je suis de cette génération hyper connectée, et super friande de pêche aux infos, échanges et discussions. Du coup j’ai cherché sur fb des groupes de végétariens pour discuter, demander des conseils et des infos. QUE N’AVAIS-JE PAS FAIT LÀ. Y en a quelques-uns d’où je me suis barrée à la vitesse de la lumière tellement leur discours hyper violent et extrémiste me convenait pas du tout. Finalement j’en ai trouvé 3 très bien, consacrés au partage de recettes, aux végétariens débutants ou aux personnes « en transition ». Des groupes où je me suis tout de suite sentie à l’aise et accompagnée, entourée de gens simples. Parce que dans tout ce merdier, pas évident de trouver des infos claires et justes.

J’ai regardé des vidéos, j’ai lu des articles, j’ai acheté des bouquins, et au final, oui, je peux le dire officiellement, sans honte et sans regret, sans peur et sans reproche même, aille ame eu védjétarianne. Madame, oui Madame !

Etape numéro 4 du végétarien débutant : rassurer ses proches

C’est pas dingo sans déconner ? (je dis « dingo » SI JE VEUX) jveux dire, il faut passer du temps à expliquer à ses proches qu’on a juste modifié son régime alimentaire. Le problème avec le végétarisme, c’est que les extrémistes hyper violents dont j’ai déjà parlé plus haut ont complètement dévalorisé la cause. Maintenant, on passe au mieux pour des hurluberlus, au pire pour des terroristes, dans tous les cas pour des originaux.

Ami lecteur qui va peut-être un jour devoir faire ton coming out végétarien, voici les quelques phrases que tu vas inévitablement prononcer :

– Non, je ne mange plus de viande.

– Non, pas de poisson non plus.

– Oui, le pâté c’est de la viande.

– Non, pas de bolognaise non plus du coup (t’es con ou bien ?)

– Non je ne vais pas avoir de carences.

– Oui c’est mon choix

– Non je ne fais pas partie d’une secte

– Non, la carotte ne crie pas

– Non, je ne vais pas vandaliser des laboratoires pharmaceutiques pour délivrer les animaux

– Non, ça m’amuse pas que tu te foutes de ma gueule. D’ailleurs, je vais pas tarder à te dire des gros mots (Connard. Ah tiens, trop tard)

Alors je m’adresse à toi, toi le lecteur qui se pose des questions et qui pense cesser de manger de la viande. Toi qui as peur d’en parler à ta famille, à ton mari. Toi qui ne pourras plus jamais de ta vie manger chez McDo. Toi qui seras condamné à ne manger plus que les accompagnements des plats. Écoute-moi. Ce n’est pas sale. Ce n’est pas mal. C’est ton corps qui réagit. Ne te laisse pas impressionner par la société. Concentre-toi sur tes émotions et ton ressenti. Aie confiance en toi. N’aie pas honte de ce que tu es. Pense aux fleurs et aux oiseaux et butine le sel de la vie dans le jour que tu cueilles à la rosée du matin.

J’fais quoi maintenant ?

image

Petit mot en edit. Un gros BIG UP à mon mari qui me prépare mes galettes de pois chiche, à ma belle mère qui m’a préparé un plat spécial végétarien rien que pour moi, et à ma maman qui approuve et respecte.
VOUS DECHIRAY.

Publicités

33 réflexions sur “Comment je suis devenue un lapin

  1. Félicitations !!! pour ma part, j’ai trouvé les infos qu’il me fallait et une ambiance agréable sur le forum « Végéweb ». Avec aussi tout plein de choses à répondre aux carnistes (quand on a le courage), des recettes… oui je fais de la pub 😉
    Bienvenue dans la Secte des Mangeurs de Salade (dis la végétarienne qui a horreur de la salade).

  2. Autant te l’avouer je suis ce qu’on peut qualifier de « viandarde ». Mais carnassière tolérante et ouverte. Chacun mange ce qu’il veut d’abord. Pour contrebalancer je surkiffe aussi les légumes.
    Le parrain d’un de mes fils est végétarien, il suffit juste de réfléchir un chouille quand on se fait des bouffe (genre j’évite le bourguignon). Il a eu une période végétalienne (il était intolérant au lait et ses dérivés), qui s’est assouplie, il peut manger de la crème donc zou les lasagnes épinards/pignons !
    Bref, tu es un lapin si tu veux, voilà !

  3. Eh oui!!! Pour ma part cela fait un peu plus d’un an; décision prise en novembre 2013. C’est vrai que c’est difficile dans les débuts mais après on s’y fait. Et puis y en a marre de se justifier tout le temps!!!
    Mes parents s’y mettent peu à peu.
    Et puis il y a ceux qui se disent végétarien mais qui mangent du poisson ou du poulet 😮
    Tu verras on ne s’en porte pas plus mal et on ne manque de rien.

    • Alors oui je mange des oeufs, mais ceux de mes propres poules, qui vivent dehors, sont bien nourries et pas entassées dans des cages.
      Les produits laitiers, je sais que c’est pas terrible. Je laisse l’idée faire son chemin. Je commence à consommer des laits végétaux, j’essaie d’éviter beurre et crème, mais je les ai pas encore bannis de mon alimentation.

  4. Salut lapin =)
    J’aime beaucoup ta façon d’écrire. Ah et si jamais tu peux encore manger macdo, mais en Suisse. Oui oui oui ! Ils font des « vegemac » gnagnagna ^^

    Bisouille

  5. J’y suis venue progressivement, en me rendant compte que ma fille de 13 ans avait tout compris bien avant moi. Je ne suis pas (encore?) une puriste ou une extrémiste, mais je me sens plus légère dans mon corps et dans ma tête depuis. J’ai emmené l’ado chez le médecin, et nous avons eu une longue conversation (au cours de laquelle nous avons découvert qu’il est lui aussi végétarien) sur le « concept » de remplacement ou non, de compensation, ou de recettes adaptées. Et au final, nous n’avons rien changé, parce que nous avions un régime alimentaire très légumes à la base.

    • Voilà. Je ne cherche pas (pour le moment) à compenser l viande. J’ai le sentiment de re-découvrir des légumes et céréales que j’avais oublié. Et finalement j’ai pas l’impression de changer grand chose.

  6. Le saucisson, c’est de la viande ?
    De mon côté, je me suis pas mal documenté sur les jus de fruits et légumes. Tas essayé ? J’ai envie de m’offrir un extracteur de jus mais je redoute de me lasser (ça coûte un bras ces bousins).

    • J’ai pas encore essayé non, enfin pas les maisons parce que ceux du commerce j’ai bien aimé. J’ai une centrifugeuse depuis genre 3 mois, elle a longtemps trôné sur mon buffet, mais je crois qu’elle a fugué impossible de refoutre la main dessus. Faut que je me penche sur la question

  7. Je me pose justement la même question et je crois que je vais sauter le pas ^_^ mais je crois que ce qui risque de me déranger le plus, justement, c’est les remarques des autres, comme tu l’as si bien décrit !!! ça risque de me gonfler sévère !!! 🙂

  8. Génial comme article, simple, drôle, tout ce qu’il faut pour démarrer sereinement !
    Je connais également les groupements militants pour la cause végane et j’ai un grand respect pour leur combat, auquel je reste plutôt distanciée par commodité et choix (le discours avant l’action), mais j’ai remarqué tout comme toi des comportements que je qualifierais de nuisibles, agressifs, non pédagogues. En un sens je conçois qu’un tel engagement puisse susciter d’aussi vives émotions, de la colère, de la frustration devant les « viandards » ou les « végémous », car il leur est intolérable d’avancer progressivement au niveau de ses choix alimentaires ; or, la violence et l’arrogance ne peuvent donner une belle image des avancées pour la justice et le bien-être animal. Il est difficile de se trouver une place entre une pensée individualiste et une responsabilité à échelle collective.
    Dans tous les cas, bravo à toi, à tous ceux qui se posent des questions, s’informent et se lancent enfin. Je suis en transition vgl pour ma part (c’est fichtrement chiant de constater qu’il y a des produits animaux PARTOUT, dans les produits industriels transformés, les pâtisseries, en restauration, mais bien sûr aussi dans les cosmétiques, produits ménagers avec les tests, etc). Dans quel monde utilitariste vit-on… Bref ! Merci pour cet article que je me fais une joie d’ajouter à mon dossier de « documents pour débuter dans le végéta*isme et véganisme ». 🙂

  9. Tu as toute mon admiration. Je t’avouerais que je ne comprends pas tout et que je suis bien loin de ce choix de vie mais je suis ouverte et un peu « tu fais ce que tu veux, avec tes cheveux » ☺
    Je trouve simplement dommage que tu sois obligée d’annoncer cette décision comme une sorte de coming-out. Laissons faire les choses et tâchons d’apprendre des expériences des autres.
    Je te félicite et t’encourage, bravo !!
    P.S: je suis sûre que tu fais un lapin tout mignon 😍

    Keurkeur sur toi 💞🍅🍆🍇🍉🍐🍌🍎🍏🍊🍋🍍🍓🍒🍑

  10. J’ai décidé cet été aussi de ne plus manger de viande … Effectivement , pas toujours facile le « coming out » dans le style mais t’es sure que tu ‘en veux pas … et qu’est ce que tu manges alors ?
    Mais pour ma famille je cuisine encore de la viande … c’est mon choix et pas le leur alors ce n’est pas toujours facile.
    Je pense que cela va faire son chemin chez ma fille , pour mon fils j’ai plus de doute (encore qu’il va faire un stage et manger chez un couple quie st végétarien, on ne sait jamais !)

    • J’ai pas mal pensé à la question et je m’oriente plus vers un régime végétalien en fait. La seule chose non végétale que je mange ce sont les oeufs de MES poules uniquement. Puisqu’elles pondent naturellement et sans intervention de ma part, je n’ai pas le sentiment de les exploiter.
      Du coup, nous avons beaucoup de choses en double à la maison. Lait, crème, yaourts, etc… En version « traditionnelle » pour mon mari et mes enfants et en version végétalienne pour moi.
      Toutefois, j’ai décidé de ne parler que de mon végétarisme à l’extérieur, quand je suis invitée par exemple. Déjà que c’est un casse tête pour mes hôtes, je ne vais pas en plus leur demander de se fournir en lait de soja… (et là je vois certains vegans hurler ^^)

Une remarque ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s