Celui qui aimait plus

J’ai toujours cru que dans un couple il y en avait invariablement un qui aimait plus que l’autre. Et invariablement, c’était moi. Je subissais mes relations plutôt que de les vivre. Je guettais fébrilement les petites notes d’attention que mes amoureux daignaient m’accorder quand ils en avaient le temps ou quand, voyant que je finissais par douter de leur implication, il leur fallait alors s’assurer de mon entière dévotion attention.

Je me suis donc construite sentimentalement avec cette idée que je serai toujours moins aimée que je n’aimerai l’autre. Soit. Aussi, quand j’ai rencontré un homme qui me montrait non seulement beaucoup d’attention mais aussi énormément d’amour, j’ai complètement oublié mes certitudes et fini par laisser mes belles théories de côté. J’ai vécu de longs mois ce qui me semblait être un idéal amoureux. Il était toujours auprès de moi, présent, amoureux, patient, compréhensif. Dévoué. Quand un soir par hasard j’ai découvert sur notre ordinateur des mots qu’il avait échangés avec une autre que moi, la chute a été fracassante. Vertigineuse et terriblement douloureuse.

image

Je ne m’étais pas méfiée. Pas une seconde je n’avais cru que ça puisse nous arriver un jour. Pas lui, et pas à moi. J’ai réalisé à ce moment que depuis le début de notre histoire je m’étais sentie à l’abri. Comme s’il était totalement inenvisageable que ce soit lui qui un jour puisse me faire du mal, me tromper ou me quitter. J’ai réalisé que je n’étais jamais sortie de mon schéma, je l’avais juste inversé. J’avais toujours agi comme s’il était celui qui aimait plus. Je lui avais dispensé des mots d’amour, des attentions et des cadeaux avec une parcimonie toute étudiée, pas consciemment non, mais apprise au fil d’années de soumission amoureuse. J’avais été trop sûre de moi et le karma s’était empressé de me le rappeler en me collant une bonne grosse beigne en pleine tronche.

J’étais fière et orgueilleuse. Et j’étais trahie. J’ai crié, pesté, frappé et injurié. J’ai juré qu’il ne ferait plus partie de ma vie. Et j’ai été toute seule. J’avais beau me forcer à penser qu’il l’avait bien cherché, qu’il n’avait que ce qu’il méritait, j’étais toujours tellement seule et tellement vide.

Alors j’ai compris que l’amour c’était pas ça et que je me trompais toujours. J’ai compris que j’étais encore plus triste d’être sans lui que je n’étais triste d’avoir été trahie. Que si chacun de nous était effondré c’est parce qu’il n’y avait ni aimer plus ni aimer moins. Il y avait juste un homme qui a douté assez pour échanger des mots, et qui a aimé assez pour n’échanger que des mots. Et moi qui ne doutais jamais je ne suis plus sûre de rien.

3 mois plus tard je lui ai demandé de m’épouser. Et il a dit oui.

Publicités

7 réflexions sur “Celui qui aimait plus

  1. Je ne sais que te répondre. Je suis devant l’écran depuis 5 minutes et je chercher mes mots. Rien ne vient. Rien ne serait adapté. Je ne sais pas où me situer dans l’échelle de l’amour à mon homme versus le sien… J’essaye de pas trop réfléchir à toussa…

  2. Je suis mariée depuis bientôt 13 ans, et avec la très grande confiance et opinion de moi, je me dis tous les jours « mais comment cet homme génial a-t-il pu me choisir » ? Du coup je ne sais pas si c’est une histoire d’aimer plus ou moins que l’autre, mais cette perpétuelle question est je crois, pour moi, un ciment essentiel dans notre histoire.
    Je ne sais pas si votre mariage a eu ou va avoir lieu, mais Félicitations et beaucoup de bonheur à vous, sont des mots qui s’imposent aujourd’hui 😉

    • Oui nous sommes mariés depuis presque un an, cette histoire s’est passée il y a plus de 2 ans et demi. Il m’a fallu du temps, à lui aussi, et aujourd’hui on en parle librement, on se parle, et chaque jour je me dis aussi que j’ai de la chance d’avoir rencontré un homme comme lui.

Une remarque ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s