Docteur Coin

« On fait NFS, chimie, iono, gaz du sang ! Préparez 3 culots de O neg ! »
Putain je le savais que 15 saisons d’Urgences ça finirait par me servir à quelque chose.

Je suis là, à mon bureau, la Bétadine dans une main, les compresses dans l’autre, et allongé devant moi, ligoté à une caisse en plastique avec une bretelle, une chaussette sur la tête et des lacets autour des pattes, mon caneton, que par respect pour sa dignité et son anonymat nous appellerons Coin-Coin.
L’image est assez surréaliste et je croise les doigts pour que personne sonne à la porte. En même temps personne sonne jamais à ma porte à part le facteur ou l’amicale de vélo locale qui vend des paquets de nougat à 20 balles, mais c’est une autre histoire (poke Gérard Blanc).
Le chéri me regarde, mi-perplexe, mi-consterné.

La veille, le croupion du caneton avait fait une bien fâcheuse rencontre avec les canines de mon chien. Coucou les canines, vous êtes bien sympas mais ça pique un peu. Devant l’étendue des dégâts je prends mon Coin-Coin sous le bras, le roule dans une serviette et l’emmène chez le véto qui, d’après mon cher et tendre époux s’avère finalement être Belge plutôt que Chti. J’ai toujours été nulle en accents. Bref. « Oh beh alôôôrs Sôturnin putannnnn ! ». Le véto belge me dit après s’être remis de la surprise de voir un caneton dans son cabinet que non, y’a rien à faire, « on y voit les boyaux lô quô même ! » et que je dois juste attendre qu’il meure. Ou lui tordre le cou. Hin hin hin.
Sachez que je vis en pleine campagne, que d’habitude on lui amène des chiens de chasse, on le consulte pour des vaches et des chevaux, que les canards il les voit jamais parce que les gens d’habitude ils gèrent ça chez eux sous le tranchant d’une hache sans chercher à savoir si on peut les guérir ou pas. Mais la Ouiche, c’est pas « les gens ».

Donc je rentre à la maison avec mon canard, je lui mets une petite compresse, un gros bandage, je l’installe dans une caisse et prépare les enfants à ce qu’il soit mort le lendemain.

canard

Le lendemain, He’s alive ! ALIVE !

Et là, la Michaella Quinn qui sommeille en moi se réveille. Compresses, bandages, crème cicatrisante, désinfectant qui pique pas, rouge qu’on s’en fout plein les doigts, sparadrap. Avec ma ptite pin-pince j’enlève ce qu’il y a à enlever, je nettoie, je crème, je bande, et je vois que finalement, la plaie du ventre est franchement grande. Faudrait des points. Regards entendus avec le mari. Je lis dans ses yeux « non, elle va pas faire ça ? Elle va pas oser ???? ». Beh si.
Comment vous décrire le plus fidèlement possible ce moment magique où j’ai tapé dans Google « comment faire des points de suture ».
D’images cra-cra en aperçus dégueus, je choisis la vidéo d’un touriste en train de se faire recoudre la jambe dans une arrière boutique de Thaïlande. Niveau hygiène, on est raccords.

Je sors donc mon nécessaire à couture. Une aiguille pas trop grosse, un fil de nylon bien solide. Une paire de ciseaux. Le matériel, c’est bon. La table maintenant. C’est qu’il faudra le maintenir le bestiau. C’est pas gros mais ça remue. Et puis il va avoir mal. Mais j’ai pas d’anesthésiant pour canard moi !
Bien, réfléchissons….à l’ancienne, alcool. Et me voilà devant le placard à choisir avec quel alcool je vais détendre le Coin-Coin. Ça aime le whisky les canards ? La Chartreuse ? Finalement on se rabat sur le pastis. Vu ce que ça me fait à moi, ça devrait agir vite.

Coin-Coin se révèle être incroyablement résistant au pastis. Ça pue l’anis dans toute la baraque et il chancelle même pas un peu. J’en rajoute encore un peu, encore un peu plus, et puis encore une goutte, hein, pour la route. Il commence enfin à tituber. Le canard bourré tient plus trop debout, mais est quand même étonnamment alerte. J’ose pas lui en donner plus, faudrait pas qu’il me canne d’un coma éthylique sur ma cagette/table d’opération ce con.

Bordayl il est sacrément vif en fait. Une galère sans nom à installer. Je lui cale le cou avec une bretelle, les pattes avec des lacets. Je lui enfile une chaussette sur la tête que j’imbibe un peu de pastis. Je crois que je pourrais plus jamais en boire.

docteur quinnJe prends mon fil, mon aiguille et mon courage à deux mains et c’est parti. Je suis Michaella. Je suis Mark Green. Je suis Peter Benton et Christina Yang. Je me remémore le chirurgien-épicier thaïlandais. Piquer assez loin, traverser, repiquer plus près, un nœud pas trop serré.
3 points de suture plus tard, je suis assez fière de moi. La plaie est refermée, désinfectée et pansée.
Je cale un gros pansement sur tout ce bordel, en faisant bien attention à LAISSER UNE OUVERTURE POUR LE POPO. Je me suis pas fait chier à faire des points pour qu’il crève d’une infection au caca.

Tout a décidé de me faire chier. Ce pansement ne tient PAS DU TOUT. Mes yeux se posent sur le harnais du lapin. (oui, mon lapin a un harnais pour pouvoir sortir dans le jardin sans que je me fasse chier à crapahuter dans la haie pour le récupérer). EURÊKA. Coin-Coin a l’air super con avec son harnais rose. En plus ça lui recouvre les ailes et ça le déséquilibre complètement. Au moindre mouvement il se retrouve les 4 fers en l’air. Enfin les 2 palmes quoi. Ça va pas, et ça commence un tout petit peu à me faire chier. Ma machine à coudre est pas loin, ni une ni deux je lui bricole un petit harnais avec de la place pour passer les ailes. J’ai pris le premier tissu que j’avais sous la main, en pensant pratique et pas esthétique. J’aurai dû. Coin-Coin se promène désormais avec un très beau harnais en tissu africain violet, qui lui fait comme un ptit gilet. Il est absolument ridicule.
Vous connaissez ce moment où vous vous dites que oui c’est bien, mais que vous pourriez peut-être améliorer un peu le truc, et au final vous foirez tout. Vous voyez ? Ben voilà. J’ai tout foiré.
Après avoir dit beaucoup de gros mots très très vulgaires, j’ai tout envoyé à la poubelle.

Mon beau-père me suggère alors de laisser à l’air en couvrant les plaies à l’éosine. « Ah oui, tiens » me dis-je, « comment n’y avais-je songé plus tôt ? »

Je mets donc de l’éosine sur les plaies. Et sur mes doigts. Et sur mon bureau. Et un peu aussi sur mes vêtements. Le canard a l’air d’aller. Je vais faire un tour dans le jardin, histoire de me détendre avec une petite bière bien méritée. À mon retour je réalise que j’avais oublié un petit détail. Le canard, sans pansement, il se gratte.
Avec son bec.
Là où il y a de l’éosine.
Pas sèche.

« Dis moi, chérie, le prends pas mal hein, mais c’est normal que le canard soit rose ? »

wpid-14331894271291.jpg

Edit : t’avais jamais vu un caneton en gilet hein ?
Ben voilà. Ne me dis pas merci ÇAY KADO

image

Publicités

31 réflexions sur “Docteur Coin

  1. Incroyable ! Bravo,j’en reste sans voix.Tu nous donneras des nouvelles de Coin Coin, hein ?
    Sinon, je connais très bien le truc où tu veux juste améliorer un petit peu et tu détruis tout : cela m’arrive sans cesse. 😉

    • Et bien écoute après 12 jours de soins, dont 9 de points de suture, il va super bien. J’ai enlevé les points, il est tout bien cicatrisé et il a retrouvé ses copains dans l’enclos après avoir vécu 10 jours dans le salon.

  2. Quand je fais un truc limite, je me répète tout bas « le mieux est l’ennemi du bien hein » histoire de m’arrêter avant d’envoyer tout le bouzin à la poubelle.

    Enfin je dis ça, c’est pour cacher que je suis sans voix devant tant de détermination.
    Comment il va Coin-Coin?

  3. Haaaan mais c’est beau ce dévouement…on laisse pas Coin-Coin dans un coin BORDAYL, ça m’a émue car je suis un peu comme toi. Oui. Avec l’éosine aussi. Warrior 😷🔪💉 (crise de fou rire avec ton imitation du véto)
    J’espère que ça ira pour ton patient, hier dans « un dîner presque parfait », ils ont appris à faire des points de suture sur un blanc de poulet. C’est un peu pareil qu’un blanc de canard. Non ? Non. 😚

  4. Pas top le véto ! Même s’il n’a pas du tout l’habitude de s’occuper de canard, il aurait dû te le prendre.
    En tous les cas, chapeau melon et bottes de cuir, je ne sais pas si j’aurais eu le courage de faire des points de suture.
    J’espère qu’il se rétablira vite ce joli canard rose !

  5. Oh, mon dieu ! Mais quel courage ! A ta place j’aurais tourné 3 fois de l’oeil, et possiblement dégobillé l’intégralité de mon estomac ! Je suis pas sûre que le coin-coin s’en serait sorti aussi bien du coup.

  6. Pinaise mais bravo !! tu es une sauveuse de Coin Coin hors pair !!!
    You can be proud !! et puis avec son gilet il est trop beau !! (je vois aux nouvelles qu’il va bien ouf)

  7. Ohlala! Mais je suis passée par toutes les couleurs là…Tristesse, rigolage, panique, soulagement… Bravo vraiment, c’est beau ce que tu as fait! Tu vas aller te pavaner devant ton véto du coup?
    (et je plussoie Onali qui a d’excellentes références cinématographiques!)

    • Merci merci ! Je suis bien contente ! Bon, mon mari (cuisinier) a eu du mal à comprendre que je me batte pour un canard à 3,50 €, et qu’il voulait manger en plus, du coup, il est gracié !!

  8. Purée je vais te choisir comme binôme sur une ile déserte !! T’as rien lâcher et t’es une Reine de la débrouille .
    Contente que ton coin coin soit requinqué
    Les photos ❤ ❤
    PS : merci pour le gloussage qui tombe à point nommé dans une journée de taff très bad

  9. En tant que membre éminent de la Famille CoinCoin je te félicite et te remercie du fond du coeur!!!

  10. Merci!!! Oh, oui, merci, j’ai bien ri! J’ai honte mais je me suis pratiquement fait dessus… Je suis soulagée que le canard s’en soit sorti!

  11. Oh purée j’adore !!! bravo mais bravo et quel dommage que personne n’ai filmé ce court métrage médical, j’aurais kiffé 🙂

  12. mouhahahahaha ! putain merci pour la tranche de rire !!! J’ai passé ma lecture à espérer une photo du harnais, et de plus en plus quand les mots « tissu africain » et « éosine » se sont invités dans l’histoire … c’est bien simple, là, JE TE VENERE !!

Une remarque ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s