Oh Marie, si tu savais…

ordre chaos

Alors que le royaume des 7 couronnes est en proie à un sacré bordel, que Daesh massacre tout un tas de gens, que l’on s’étripe en France à propos de recettes pour fêter la rupture du jeûne du Ramadan, des gens ont des soucis d’encombrement et en font part dans les Internets. Il ne s’agit pas de constipation mais de merdier. Et que, je ne sais pas trop trop pourquoi, mais plein de gens, encore eux, ne savent pas bien ranger leurs affaires. J’avoue ne pas bien comprendre la problématique, mais ça semble grave, au point que d’autres gens leur prodiguent des conseils. De rangement.

Il semblerait à cet égard, mais ce n’est que mon point de vue, qu’en cette période pré-apocalyptique à tendance moyenâgeuse, émergent ça et là des gourous qui profitent bien bien de la faiblesse de gens qu’on va gentiment qualifier d’un peu perdus.

J’avais déjà exprimé ici-même mon scepticisme quant à la méthode Fly Lady, qui ressemblait surtout – toujours de mon point de vue, hein – à une vaste pignolade à base de post-it et d’évier récuré. Soit.
Au hasard de discussions de fin de dimanche sur les réseaux sociaux, j’ai appris l’existence de Marie Kondo et de son livre « la magie du rangement ». J’ai compris qu’avoir le livre de cette dame était un signe fort lancé à qui voulait bien l’entendre que l’on effectuait un travail sur soi et une remise en question, en faisant preuve d’une inextinguible – mot compte triple – volonté de faire le vide. J’ai donc voulu en savoir plus. Parce que bon quand même, je ne veux pas mourir idiote et mal rangée, puisque ce sera le sujet de ce billet.
Et, euh. Comment dire. Voilà. J’en suis restée pantoise (vintage 1948).

« La magie du rangement »… tout un programme me suis-je donc dit.
Oui. C’est le moins qu’on puisse dire.
Je me rends donc sur le site de Marie. J’apprends tout d’abord qu’elle est japonaise, ça on s’en tape un peu, consultante en rangement. CONSULTANTE EN RANGEMENT.

Parce que c’est donc un métier. Elle va chez les gens et leur explique comment ils doivent ranger leurs affaires.
Et elle prend cher de l’heure à ce qu’il paraît. Beaucoup plus cher qu’une femme ou un homme de ménage, et encore plus cher que moi, qui le fais gratos (chez moi, hein, pas chez vous.).
Nous vivons donc dans un monde – de merde – où le conseil en rangement est un métier. Bien, bien.
J’ai déjà un peu envie de me pendre mais je me dis qu’il faut persévérer, car il y aura peut-être du bon dans tout ça.

On peut lire dans l’avant propos « La méthode KonMari est simple, pertinente et efficace pour bannir à jamais le fouillis. Commencez par vous débarrasser des choses inutiles, puis organisez bien votre espace, une bonne fois pour toutes. Si vous adoptez cette stratégie, le désordre ne fera jamais son retour. »
Je passe rapidement sur la kyrielle de jeux de mots que l’on peut faire avec KonMari, ce n’est pas le propos.
Donc notez bien : pour bannir à jamais le fouillis – c’est beau comme du Cosmo – commencez par vous débarrasser des choses inutiles. MAIS PUTAIN. Je n’y avais pas pensé. C’est FOU.
« Dans la mesure où j’ai consacré plus de 80 % de ma vie à ce thème, je sais que le rangement peut transformer votre existence ».
FESEZ-MOI CONFIANCE JE SAIS KESKE JE DIS.
JE SUIS VOTRE GUIDE. VOTRE LUMIERE DANS VOS PLACARDS MERDIQUES.
La preuve avec des témoignages de ses anciennes adeptes clientes : « Votre cours m’a appris à considérer ce dont j’ai vraiment besoin et ce qui m’est inutile. J’ai donc divorcé et, depuis, je suis bien plus heureuse. » ELLE A FOUTU SON MARI AUX POUBELLES.
« Une personne que je souhaitais côtoyer m’a récemment contacté. » En langage marabout, on dit « retour d’affection » je crois.
« J’ai enfin réussi à perdre trois kilos. » Rien qu’en rangeant vos affaires ? BRAVO
Là, on sent bien la petite dérive sectaire.

« Au Japon, on pense par exemple que nettoyer sa chambre et avoir toujours des toilettes impeccables est source de chance, mais si votre maison est en désordre, astiquer la cuvette des toilettes aura un effet limité. » Alors, donc, nettoyer ses cabinets porte chance. Ca évite aussi de choper des maladies dégueus. Notez-le (sur un post-it de Fly Lady)

Bref.

Passons aux conseils de la dame. Voici mes préférés :

« Imprégnez vos vêtements d’une énergie positive en les aérant de temps à autre, en leur faisant prendre la lumière et en les considérant avec joie. C’est toute votre attitude qui changera. » ALLEZ MES SLIPS. ALLEZ PRENDRE LA LUMIERE. VOUS L’AVEZ BIEN MERITE.

« Le soir, quand vous rentrez, dites « bonjour » à votre chez vous, remerciez vos chaussures de vous avoir portée, vos vêtements de vous avoir protégée. Videz votre sac de son contenu (jusqu »aux tickets de transport) et rangez-le dans un autre sac. Puis changez-vous pour adopter une tenue plus confortable… et savourez. » IL FAUT PARLER A VOTRE MAISON, VOS POMPES ET VOS FRINGUES. Vos enfants attendront un peu. Et votre mari aussi, mais de toutes façons bientôt, vous allez divorcer puisque vous allez découvrir qu’il ne sert à rien.
« Faites du rangement un événement ! Et considérez votre nid douillet et vos objets comme des êtres à part entière ! Vous ressentirez ainsi plus de joie au quotidien et votre environnement rayonnera comme jamais. Chaque vêtement, chaque coussin, chaque bougie est fait d’énergies. » MES OBJETS SONT DES ETRES. A PART ENTIERE QUI PLUS EST.

Voilà. Ne me remerciez pas, je vous ai fait économiser 17,99 euros.
Et pour ce conseil de non-lecture, j’accepte les cartes bancaires, les virements, les paiements en espèces ou en mandat cash. Pas les chèques en revanche, il y a beaucoup trop d’impayés.
Je prends aussi les caisses de pinard et les chèques-vacances.
Et n’oubliez pas d’éteindre la lumière en partant.

crédit photo : Sebastien Wiertz – Creative commons

Publicités

35 réflexions sur “Oh Marie, si tu savais…

  1. Je pense que tu es en train de développer une passion pour les gourous modernes. Prochaine étape : les créateurs de régimes magiques ? 😆

  2. Merci pour l’économie. Chez moi, si je veux que ce soit rangé, faut que je jette mes gosses, puis moi avec. Le seul truc qui va rester, c’est le mari.

    • Mais vraiment, je ne comprends pas comment on peut y croire… je trouve ça assez inquiétant en fait hein. Et merci !

  3. Haha! Tu m’as vendu du rêve. Néanmoins, j’ai deux trois personnes en tête qui prendrait conscience qu’il ne sert d’avoir des antidépresseurs il suffit de parler à ses chaussettes.

  4. AH ah punaise mais merci !!!!!!!!!! JE vais aller de ce pas aérer ma robe à la lumière du jour et remercier mes chaussures de me porter la journée, si elles pouvaient le faire sans odeur ça serait mieux !! Non mais je veux son métier de psychopathe !!!

    • Mais oui. Merci nos jambes. Je ne sais pas en revanche s’il faut commencer par la gauche ou la droite.

  5. MMM mouhaha ! merci pour le conseil, je n’achèterai pas, il me suffit de me parler à moi-même. D’ailleurs j’ai déjà acheté un bouquin de rangement, mais, chez moi, ça ne marche pas. Peut-être une histoire de mari ? 😉

  6. A ce compte là, est-ce que le conseil en bordel pourrait constituer un métier (lucratif, si possible) ? Nan, parce que je me lance tout de suite, sinon !

  7. Moi tout ça, ça me donne des idées de carrière, je vais devenir « Inventeuse de métier », tiens je suis douée pour ça je viens d’en inventer un… Tu veux être quoi toi? Renifleuse de shampoing? Enrouleuse de PQ? Mais ouiiii! On fait ce qu’on veut c’est géniaaaal!

  8. Hoputain, c’est le conflit intérieur, là … j’ai aéré mes slips et j’ai donné un prénom à tous mes vieux magazines empilés dans un coin, j’ai fêté le baptême de ma vaisselle ébréchée avec 150 invités, j’ai créé un blog pour parler de mes bougies sent-bon et anti-moustiques … et tu peux m’expliquer comment je fais, moi, maintenant que j’ai tout personnifié et que je me suis attachée à eux, hein, COMMENT JE FAIS POUR M’EN DEBARRASSER ?! …

  9. j’ai tellement ri !
    Et les adeptes du no-sugar qui m’expliquent qd je prends tranquillement mon capuccino à la machine qu’en fait je suis un toxico car j’ai osé mettre une dose de sucre, on en parle ?

  10. Ahah, en lisant deux-trois articles de blogueuses sur les théories minimalistes, forcément j’ai entendu parler de la dame. Bon, je me suis vaguement intéressée au concept qu’elle essaie de créer jusqu’à ce que je lise sur son site que c’était une passionnée du rangement DEPUIS SES 5 ANS et qu’elle a passé enfance et adolescence à ranger et trier les placards et les chambres de ses propres frères et sœurs. Là, ça vire à de l’obsession malsaine, non ? Et puis effectivement, la cerise sur le gâteau, c’est le coup du « Parlez à vos meubles, vos vêtements, remerciez-le pour ce qu’ils vous procurent chaque jour ». J’ai envie de dire « LOL ».

    Cela dit, ça existe en France hein, les coachs en « rangement ». Oui oui oui. En fait, tu banques pour avoir Maman qui vient inspecter ton chez-toi parce que t’es qu’un vilain garnement tout pourri qui fout rien que du bordel de partout et C’EST MAL ET TU FINIRAS EN ENFER POUR ÇA.

    J’ai de la chance, en la matière, ma Mère est la reine des altruistes.

Une remarque ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s