Birthday planner’s blues

Dessin_coloriage_gateau_anniversaire_souffler

Ces dernières années, la mode est au consommer moins. Consommer moins pour vivre mieux, consommer moins pour vivre léger, écofrugalité… Les agences de com’ se déchirent pour étiqueter ce phénomène ô combien paradoxal et ô combien bobo dans notre société d’ultra consommateurs. J’avoue que d’un point de vue complètement personnel, je me suis parfois moquée de ce phénomène. Je fréquente les brocantes, certes, je fréquente le bon oinc, certes, je fais tourner les fringues-jeux-jouets-livres des enfants et j’en récupère aussi, certes. Mais je m’arrête là. J’avoue sans honte et sans vergogne que pour moi, rien de tel qu’une bonne virée chez AEKI ou sur Vente Pripri, et le moral remonte en flèche (OUHHH, FOUETTEZ-LA, SUPPO DE SATAN ET DES MULTINATIONALES ASSOIFÉES DE SANG ET DE POGNON).

Bref, comme d’habitude, pas d’extrême chez nous, et pis d’abord je fais ce que je veux.

Sauf que.

Un petit sujet me turlupine depuis quelques temps : les anniversaires des enfants. Tu sais, ce truc que tu vis soit comme ta propre teuf que tes parents t’ont jamais faite, soit comme l’enfer qui durerait 3h27 et laisserait des milliers de putain de cotillons dans ton tapis en laine du Maroc (agglomérés par ce qui semblerait être … du vomi, peut-être?).
Les anniversaires disais-je. Nous avons assisté à la croissance de la surenchère des anniversaires ces quelques années. Parce que rien n’est trop beau pour eux.

J’ai fêté le premier anniversaire de mes filles alors qu’elles avaient 4 ans. C’était bon enfant,  je n’avais invité que des amies (les miennes) qui avaient des enfants, nous étions 20 parents pour 10 gamins, course en sac, chasse au trésor, maquillage, gâteau, bonbecs, bougies, boissons, chant d’anniversaire, cadeaux, apéro des adultes, emballé c’était plié.

Le deuxième année, je me suis lancée dans le goûter avec les copains d’école. Course en sac, chasse au trésor, maquillage, gâteau, toussa toussa, bal (oui, bal de princesses et de princes), atelier colliers de perles. Bref, un cran au dessus quand même. Avec en plus des préparatifs habituels des achats à prévoir pour la chasse au trésor avec un budget un poil serré, des perles, et de quoi faire un collier.

On est allés crescendo comme ça quelques temps. Jusqu’au point culminant. Je me revois, pour leurs 7 ans, au milieu des cartons de déménagement, épuisée, en train d’enchaîner la confections de petits sacs en tissu dans lequel le fameux sac de bonbon personnel viendrait trouver refuge pour aller rejoindre le domicile familial de son petit propriétaire. Des sacs en tissu bicolores, au goût de chacun (bigoût, donc), avec une petite bandoulière. 17 sacs.

17 putains de sacs.

L’avantage avec le point culminant, c’est qu’ensuite, tu ne peux que redescendre. Parce qu’il faut que je t’avoue que quelques sacs ont été oubliés. Oui, oui. Ce qui a donné lieu a des larmes. Pas celles des gosses qui avaient oublié leur sac, non, eux s’en tapent. Les miennes de larmes.
Ce fût le déclencheur. L’oubli des sacs mais aussi le fait que les enfants se posent pour jouer à 17h45 alors que l’anniv prend fin à 18h, et que finalement, ils n’ont pas le temps de jouer. Jouer dans le sens de choisir leur jeu, parce que grâce à toi, l’animatrice de la journée, ils ont enchaîné activité sur activité, pour ne surtout pas s’ennuyer. Ils ont consommé de l’activité en veux-tu en voilà.

TU VOIS OÙ QUE JE VEUX EN ARRIVER AVEC LA REJOIGNURE DU DÉBUT DU BILLET ?

Nous avons donc décidé d’entamer l’écofrugalité de l’anniversaire. L’année dernière, pour leur 8 ans, nous avons conservé la chasse au trésor, mais sans le trésor. Ou plutôt sans trésor matériel. Il fallait que l’équipe résolve des énigmes pour trouver le ticket d’or (oui, copieuse de Charlie et la Chocolaterie), le vrai, hein attention. Quelques règles d’or régissaient le jeu : on joue en équipe, obligation d’attendre tout le monde, pas de premier, pas de dernier. La famille éco-responsabilo-entraido-bon-esprit en action. Je leur ai fait décorer un t-shirt chacun avec des feutres spéciaux, adaptés au gabarit de chacun (j’ai du acheter du 6 au 12 ans) et de couleurs différentes. Ils se sont éclatés. J’ai même eu droit à : « Maman, c’est le meilleur anniversaire de ma vie. » Consécration suprême.

Alors je suis descendue un cran en dessous cette année, celle des 9 ans. J’ai arrêté de dépenser trop pour la fête en elle-même (d’ailleurs au passage, le goûter d’anniv au sirop marche du feu de dieu) et donc de stopper la production du petit cadeau que tu ramènes chez toi. Une seule activité au programme : la chasse au trésor, et encore pour ne pas frustrer le mari qui adore l’organiser et jouer avec les gosses ensuite. Sache que tu peux la fabriquer, ou qu’il en existe de toutes prêtes sur le net.

Et bien, mon ami, dis-toi bien qu’ils ont joué. Ils se sont même éclatés. Certains ont profité des cadeaux qui avaient été offerts, d’autres ont joué au ballon, d’autres ont fait des jeux de société. Nous leur avons laissé du temps ensemble, ce temps qu’ils n’ont pas d’habitude, à cause des récrés minutées, des mercredi après-midi surchargés et des parents stressés.

Et, cherry-on-ze-cake, j’avais demandé aux intéressées de s’investir un peu : chacune a donc fait son gâteau (à peine un peu d’aide), et organisé ses jeux. Au menu : des jeux de kermesse pour l’une (course en sac autogérée, échasses en plastoc, concours de paniers de basket), et loups pour l’autre (loup glacé, loup touche-touche, loup couleur, loup bougie, loup tagueule. En vrai le dernier était réservé aux pénibles, mais comme pénibles il n’y a pas eu, on l’a gardé sous le coude pour la prochaine).

Quand je me revois brandir mon bout de plastique pour les 5 ans de mon dernier en criant « Vous voulez pas faire des porte-clés en plastique fou? C’est super, après vous les ramènerez chez vous », et me prendre un énorme vent parce que les 4 garçons en question sont occupés à attaquer une île imaginaire,  je me dis une chose : putain qu’ils ont raison.

En vrai, ils n’ont rien demandé.

Publicités

24 réflexions sur “Birthday planner’s blues

  1. J’ai fait de la résistance depuis le 1er anniversaire de ma N°1 fêté avec des copains de classe il y a une vingtaine d’années : je ne suis jamais entrée dans ce genre de surenchère au super am d’anniversaire aux moults invités, avec plein de petits trucs fabriqués maison ou organisés dans un endroit qui prend tout en charge (sauf les boules quies) pour que ce ne soit pas le bronx chez toi. Question de budget d’abord, de place ensuite, de nombre de mes enfants (au final, 5 anniversaires par an, dont 3 dans le même mois, c’est relou) et de pas envie de reproduire chez moi un samedi am ce que je faisais au boulot (tu sais, quand tu es instit de maternelle…). Ah si, une fois j’ai cédé, j’ai fait la fête d’anniversaire chez le clown à sandwich, mais ça a été tellement nul que je ne lui ai jamais redonné sa chance.
    Bref, il y a bien eu des petites frustrations genre « il a de la chance machin de fêter son anniversaire de telle ou telle manière » mais s’en est resté là. 5 copains maxi (donc que les vrais bons copains du moment), un gâteau fait par mes soins adapté aux goûts de celui dont c’était l’anniversaire et hop, débrouillez-vous avec les jeux à disposition ! Et finalement, ça se passait plutôt bien puisque les 2 plus jeunes (11 ans 1/2 et bientôt 14 ans) continuent à vouloir faire ce genre de fête tranquillou à la maison !

  2. Ce billet me rassure quelque peu! Ma presque 5 ans n’a encore jamais fêté son anniv avec ses copines à la maison pour 2 raisons; elle en a très peu ET surtout je ne lui ai pas proposé parce que la surenchère des fêtes d’anniversaire m’angoissait. Je me souvenais de mes propres anniversaires où mes parents n’organisaient que le goûter et où on s’éclataient à JOUER, et je ne comprenais pas qu’on doive absolument tout régimenter. Mais après ce billet, je vais peut-être me décomplexer, lui proposer et faire simple alors… On verra.

  3. Idem ici pour les jumeaux mais ils n ‘ont que 2 ans 😀 ca me laisse le temps d’y réfléchir… Ca doit faire un max de potes s’ils ont chacun les leurs >< Sinon je suis comme ton mari, j'adore les chasses au trésor alors je me laisserais peut-être tenter 😀 … est-ce que aurais des liens web pour les idées ou autre ? Je note aussi l'idée des t-shirts et feutres.

    Sinon je suis d'accord avec le début du post : j'adore les vide-greniers, j'achète sur LBC (2 trottinettes 3 roues pour 5 euros avant-hier !! 😀 )… mais parfois ça fait du bien d'acheter du neuf ^^ c'est pas tant le truc acheté en lui-même que l'acte qui rebooste le moral !

  4. Mais c’est tout à fait ça!!
    Sans vouloir faire ma vieille c****, quand on était petit(e)s (genre dans les années 80-90) on n’en faisait pas autant pour nos anniversaires, on s’éclatait entre copains, des crêpes et du gateau au chocolat, et on était heureux comme ça, non?
    Suis-je une mauvaise mère si je n’envisage pas la sweet table, les cadeaux aux convives, l’animation de maboule? On pourrait se remettre les pieds sur terre un peu siouplait??
    Au passage, je vous kiffe et je vous surkiffe les mouk’
    bisous

  5. Merci merci !
    4 enfants à la maison…
    Jamais fêté mon propre anniversaire à part bien sûr en famille (quand j’y étais)…
    Donc cette surenchère d’invitations et de cadeaux hors de prix, je n’arrive pas à comprendre !
    Quand j’invite c’est max 5 ou 6 en plus des miens et ils jouent tranquille. La dernière fois, j’ai même sorti des accessoires (deux cerceaux et un ballon) et ils avaient comme mission d’inventer leur jeu. Et pas de souci !

  6. A l’inverse de vous, ma mère faisait des anniversaires de maboule…mes amis, que j’ai gardé depuis mon enfance, m’en reparlent encore. Genre un anniversaire sur le thème des Indiens d’Amérique, avec costumes pour les invités. Et elle renommait les boissons en autre chose, il y avait des activités type kermesse (un peu) et ensuite on jouait librement. En revanche, c’était nombre d’invités = nombres de bougies.

    Pour mes propres enfants, je suis la règle du nombre d’invités. Je prépare un bon gâteau (pour les adultes), des tas de bonbons (pour les enfants), et j’ai sous le coude 1-2 idées d’activités calmes et le moins de matos possible, si ça dégénère, sinon c’est libre.

  7. Et la surenchère des cadeaux d’anniversaire ? Quand tes enfants se retrouvent à ouvrir des cadeaux à 25 € ? Il est hors de question que je dépense 25€ dans un cadeau pour un copain qui l’a déjà/ne le regardera pas/n’en a rien à faire.
    Quand je vois le nombre de cadeaux qu’ont eu mes jumeaux pour leurs 6 ans, ça me déprime…. et ça encombre le salon…..
    Mais je n’ai pas encore trouvé de solution…
    Une idée ?

    • Quand les enfants sont invités, on offre un cadeau d’une dizaine d’euros ou bien un truc fait maison. Et au final, tout le monde fait pareil. Pour la famille, on donne des idées utiles (valise, beaux albums, entrée pour un spectacle…). Mais tout dépend du milieu dans lequel vivent les enfants. Dans les milieux plus aisés, c’est bien plus compliqué de trouver un juste milieu dans les cadeaux.

  8. Ca me fait carrément du bien de lire ça! J’ai rien prevu au dernier anniversaire (j avais prevu un max de choses aux 4 ans… j en pouvais deja plus aux 5 ans 😀 ), ca s est bien passé quand même!
    Par contre je plussoie pour la question de zeb… limite j aimerais demander pas de cadeau ou de la bouffe à la place (ou des sous pour maman… ben quoi ? 😀 )

    • Je trouve toujours délicat de demander aux invités des trucs pour les cadeaux. Chez nous, on laisse faire la surenchère si elle a lieu (mais on ne fait pas la même chose en retour), puis on redresse la barre pour nos propres cadeaux et ceux de la famille proche, avec des trucs plus soft, culturels ou moins matériels (une journée à tel endroit, une sortie, une cagnotte pour un objectif précis, etc.).

  9. Alors MERCI….. Tu (oui je dis TU même quand je connais pas, parce que moi j’suis une grosse malpolie) …tu, donc, me réconforte dans l’idée qu’en novembre prochain ce sera  » La Boume » (les bisous en moins). 6 ans que je me farcie des fêtes-trop-la-classe qui te prennent 10 jours de prépa et 25 de nettoyage.
    D’ailleurs j’ai écrit 2 trucs là dessus si ça te dit
    l’anniv du petit…. http://meredenfer.canalblog.com/archives/2015/02/03/31456477.html
    l’anniv de la grande http://meredenfer.canalblog.com/archives/2014/11/02/30872864.html
    je m’en vais aimer ta page et MERCI A POULATITTUDE DE M AVOIR FAIT DECOUVERT CETTE PAGE

    • Vas-y, ici on est toutes malpolies et on tutoie tout le monde, à part ceux qui nous font caguer. Alors bienvenue !

  10. Bonjour,

    Ce genre de surenchère flatte l’ego des parents, car les enfants ne sont pas demandeurs de toutes ces activités (et ne réalisant pas la montagne d’efforts que cela a demandé !). C’est assez symptomatique de notre époque où l’on se met en vitrine à moult occasion.
    Et c’est un engrenage dans lequel on rentre sans s’en rendre compte, car c’est dans l’air du temps.
    Dans ton cas, c’est bien d’avoir réalisé où était le problème. Et tu peux aborder l’anniversaire des enfants avec moins d’angoisse et plus de plaisir !

    J’aime bien le commentaire de la fille aux couleur menthe à l’eau: l’anniversaire pas instragammable. Moi c’est ma vie qui n’est pas dut instagrammable !!!

    bises à vous tous et toutes

Une remarque ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s